Non-modèle et pensée ago-antagoniste : une altérité fructueuse dans la Tradition Hébraïque


Le Nom imprononçable qui fait advenir l'Unité du divers (Uni-vers)

« Toute une série d’auteurs ont travaillé dans cette direction des couples ago-antagonistes, depuis l’aurore des temps jusqu’à certaines expressions modernes dont l’oeuvre de Jean Piaget qui figure parmi les plus importantes de ce point de vue ». Professeur Elie Bernard-Weil


Date : 1/10/2014



Le 10 décembre 2003, Paula Kasparian fait connaissance avec le Professeur Elie Bernard-Weil au Centre luthérien présidé par le pasteur Alain Joly, à l’occasion d’un colloque sur « Systémique et Saint Esprit ». Ils se reconnaissent d’emblée comme « frères », de cette fraternité interreligieuse dont les Artisans de Paix sont friands : conjuguant la singularité des personnes qui se reconnaissent à leurs cheminements respectifs, leurs particularités visibles par leurs enracinements, leur ouverture sur l’universalité qui fait d’eux des frères. Notons que cette ouverture ne peut jamais faire l’impasse du singulier et du particulier, faute de quoi elle serait quête illusoire, se réduisant au plan d’idées abstraites, ce dont se forment les idéologies qui, toujours, opposent les hommes entre eux.

Cette ouverture concrète, ils l’ont trouvée tous les deux dans la pensée systémique sur le plan des sciences, dans leurs traditions respectives sur le plan des religions (hébraïque pour Elie Bernard-Weil, paulinienne pour Paula Kasparian). Ce qui donne à leur fraternité concrète, une valeur d’exemplarité pour les Artisans de Paix dont la vocation voulue par Madeleine Frapier est de « rassembler Juifs, Chrétiens, Musulmans et Scientifiques au Sinaï afin de prier pour la Paix ». Nous maintenons cette perspective, avec cette variation : « dans le Souffle du Sinaï » plutôt que « sur le site du Sinaï », l’horizon du site n’étant pas éteint mais posé au second plan (cf Genèse des Artisans de Paix).

En 2005 pour concrétiser cette fraternité, Paula Kasparian a invité le professeur Elie Bernard-Weil à intervenir dans le cycle qu’elle a conçu sur Religions et Mondialisation (cf Religions et mondialisation – comment habiter le monde en moderne et en croyant ?).

A cette occasion, elle lui a remis sa thèse sur « Le toucher de l’esprit. Connaissances révélées et connaissances scientifiques » où la pensée systémique est présentée en son Commencement, dans l’oeuvre de Jean Piaget elle-même inspirée par celle de saint Paul, l’apôtre des nations profondément enraciné dans sa tradition propre, l’hébraïque. En écho à cette thèse, le professeur Elie Bernard-Weil a écrit pour les Artisans de Paix, une réflexion approfondie sur « Jean Piaget et la Kabbale » à fins de publication dans une famille de textes Artisans de Paix qui, ensemble, symbolisent le Peuple de peuples que nous sommes appelés à être en Devenant Qui Nous Sommes, à l’image du Nom imprononçable de Dieu.

 

Documents à télécharger :

Echange Paula Kasparian – Elie Bernard-Weil

Une comparaison de l’épistémologie génétique selon Jean Piaget et de la Kabbale selon le livre du Zohar – Elie Bernard-Weil (mai 2007)

 

◊ Adonaï, Elohim, la conjonction des opposés de Nicolas de Cues


Recherche par mot-clé

artistes de Dieu; Connaissance connaissances révélées connaissances scientifiques Corps Elie Fraternité Toraïque des Artisans de Paix; Fraternité Eucharistique des Artisans de Paix; Fraternité Islamique des Artisans de Paix; Jérusalem; Al Qaouzah (Sud Liban); Istanbul; Institut itinérant des Artisans de Paix; sanctification; voie; artisans de paix Moïse paradigme des Artisans de Paix Prophétie Sagesse sciences Sinaï Souffle Toucher de l'Esprit Transfiguration épistémologie des Artisans de Paix

Recherche par thème


Recherche par lieu


Recherche par date

Login

Lost your password?