Genèse des Artisans de Paix

 

Le Sinaï

« Que les plus actifs, les plus scientifiques,
soient les plus contemplatifs
dans le monde qui vient »
Claire Lisle (1927-1989)

C’est en faisant mémoire de sa fille défunte, Claire Lisle, que Madeleine Frapier crée en 1994 l’association des Artisans de Paix dont le projet est de rassembler juifs, chrétiens, musulmans et scientifiques, dans le désert du Sinaï, afin de prier pour la paix. L’espérance du Projet est de donner un lieu permanent au Souffle du rassemblement d’Assise proposé par Jean Paul II le 25 janvier 1986, jour de la fête des chrétiens pour l’Unité. Sans le savoir, Madeleine Frapier reprend un projet inspiré par Anouar El Sadate, à la différence près que par amour pour sa fille, elle mentionne les scientifiques dans son projet de rassemblement. En effet après son voyage à Jérusalem, Anouar el Sadate a désiré être enterré dans le Sinaï qui allait être rendu à l’Egypte. L’architecte français Pierre Vago (1) et son ami l’architecte israélien Alfred Mansfeld ont eu sans se concerter l’idée d’un sanctuaire des trois religions monothéistes au Sinaï. Ils travaillent à ce projet avec leur homologue égyptien, l’architecte El Rimaly qui avait songé de son côté à quelque chose d’analogue : trois lieux de culte en un seul lieu de rencontres, de méditations, de prières, avec une seule porte d’entrée. Ce projet aurait été réalisé si la vie d’Anouar el Sadate n’avait été écourtée.

Paula Kasparian rencontre Madeleine Frapier en plein ciel, au retour du premier Festival des Musiques Sacrées de Fez, le 15 octobre 1994, jour de la fête de sainte Thérèse d’Avila. Elle est alors en train de travailler une thèse de philosophie sur « Le Toucher de l’Esprit » qui a quelque chose à voir avec le « Château Intérieur » de sainte Thérèse d’Avila. Le « Toucher de l’Esprit » (2) est le Lieu Un de la Connaissance Corporelle (sans bruit de mots) à la frontière des sciences, des religions et des nations. Sa rencontre avec Madeleine Frapier est providentielle : Madeleine a eu l’idée d’engager sur le terrain, ce qui correspond très exactement à l’engagement intellectuel et spirituel de Paula. Cette rencontre se fait sous le signe de sainte Thérèse d’Avila.

A la lumière de sa propre expérience de « Toucher de l’Esprit » qui commence dans la nuit du 25 janvier 1982 quatre ans avant l’annonce de l’événement d’Assise, par une expérience de Souffle puis de reddition du Souffle à la Racine de la conscience, et qui continue dans les années suivantes par un travail exégétique visant la compréhension de ce qui lui arrive en compagnie de Paul Beauchamp sj (3), Paula Kasparian entend qu’elle est appelée à réaliser le projet Artisans de Paix non pas sur le site géographique du Sinaï mais dans le Souffle du Sinaï.

Jusqu’à son dernier souffle, la nuit du 25 janvier 2002, Madeleine Frapier voyage pour réaliser son projet sur le terrain. Pendant ce temps, Paula Kasparian inaugure le 24 janvier 1997, les conférences Artisans de Paix, faisant le pari qu’en s’enracinant dans ce que signifie Sinaï dans la diversité des traditions religieuses mais aussi culturelles au sens large, l’humanité trouve matière pour faire alliance sans syncrétisme ni confusion. Le Souffle du Sinaï est la Mémoire vivante des théophanies de Moïse, d’Elie et des récits évangéliques de la Transfiguration. Ces récits deviennent en 1998 le signe de reconnaissance des Artisans de Paix grâce au cri du coeur de Raphaël Draï (4) et à l’adhésion de Ghaleb Bencheikh (ⁱ5).

« Comme Moïse, Jésus et Elie s’entretiennent dans les récits évangéliques de la Transfiguration, Juifs, Chrétiens et Musulmans sont appelés à s’entretenir. Ceci est un véritable changement de paradigme du rapport entre les religions » s’écrie Raphaël Draï ; « et ceci devrait transfigurer la matière du monde » continue Paula. L’espérance de donner un lieu permanent au Souffle d’Assise, devient celle de manifester l’Unité plurielle des serviteurs de Dieu avec l’institution d’un Peuple de peuples artisans de paix. Des Bouddhistes ont rallié nos entretiens. Ils se reconnaissent non pas dans une personne mais dans l’élément même de transfiguration de la matière. Le sens de la fête de sainte Thérèse d’Avila demeure au cœur de la pensée et de l’action des Artisans de Paix, qui ne peuvent progresser dans le monde, qu’en s’enracinant dans ce qui n’est pas du monde.

C’est l’expérience spirituelle contemplative (avant que des mots ne viennent pour dire la chose) qui est la base du dialogue du Salut sur lequel se fondent les 2 autres dialogues interreligieux des Artisans de paix : celui du Sens et celui de l’Action. Elle se donne à goûter et à sentir dans les réunions interreligieuses de prières et les retraites interreligieuses monastiques des Artisans de Paix. Il s’ensuit une Anthropologie et une Epistémologie nouvelles qui demandent à être vues et entendues dans des séminaires de recherche (Dialogue du Sens). Enfin la vocation des Artisans de Paix se réalise lorsqu’ils se laissent toucher par l’Avenir que Dieu veut leur donner, l’avenir s’inaugurant au présent et renouvelant constamment la mémoire du passé.

La merveille c’est que Dieu a de la suite dans les idées et donne à notre vie une continuité et une cohérence que nous ne pourrions pas nous donner nous-mêmes : c’est la dimension prophétique du groupe Artisans de Paix. L’espérance du Projet de Madeleine Frapier de donner un lieu permanent au Souffle du rassemblement d’Assise proposé par Jean Paul II le 25 janvier 1986, jour de la fête des chrétiens pour l’Unité, devient la proposition faite par les différentes religions et divers courants de pensée représentés parmi nous, d’un itinéraire de l’âme en marche vers son Seigneur, symbolisé par le Logo des Artisans de Paix. Cet itinéraire est un apprentissage de la patience et de la tolérance, en même temps que de la joie et de la paix à goûter parmi nous aujourd’hui.

 

1 Pierre VAGO, une vie intense, éd. Archives d’Architecture Moderne, 2000, p. 416.

2 Intitulé de la thèse soutenue par Paula KASPARIAN en 2001 dans le cadre du Laboratoire CNRS de Philosophie, Centre de Recherche d’Histoire des Idées de la Faculté des Lettres et Sciences Humaines de l’Université de Nice – Sophia Antipolis

3 Paul BEAUCHAMP est l’auteur de l’Un et l’Autre Testament, jésuite, professeur d’exégèse biblique à la Faculté de théologie du Centre Sèvres, décédé en 2001. Pour lui, le rapport entre l’un et l’autre Testament est le paradigme de la relation entre l’Eglise et les religions non chrétiennes.

4 Raphaël DRAÏ est professeur émérite agrégé de sciences politiques. Il a entrepris de rapprocher la science politique – reliée à la psychanalyse – de l’univers biblique reconnu en ses sources originelles et dans sa pressante actualité. Il a publié entre autres aux éd. Fayard La sortie d’Egypte et une Trilogie sur La Communication Prophétique.

5 Ghaleb BENCHEIKH EL HOCINE, docteur ès Sciences et physicien, est le fils du regretté Cheikh Abbas qui fut Recteur de la Grande Mosquée de Paris et lui a transmis la tradition coranique depuis sa naissance. Il a enseigné à l’École Laïque des Religions. Président de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix (France) et vice-président des Artisans de Paix, il est administrateur de Démocratie et Spiritualité et présentateur de l’émission télévisée sur l’Islam à France 2. Il a récemment écrit : Alors c’est quoi l’Islam (Presses de la Renaissance, 2001 et 2002), L’islam et le judaïsme en dialogue (éd. De l’Atelier, 2002), La laïcité au regard du Coran (Presses de la Renaissance, 2005).

Conseil d’Administration

 

BUREAU

 

Paula KasparianPaula KASPARIAN, Présidente des Artisans de Paix.

Docteur ès Sciences Economiques en Epistémologie et Histoire de la Pensée. Docteur ès Lettres en Philosophie. Chargée du suivi du programme n°4 de Recherche et Formation d’AIDOP « Pardon, Réconciliation, Justice ». Présidente du séminaire spécialisé AIDOP / Artisans de Paix « Spiritualité de l’interreligieux pour la Paix ». Itinéraire spirituel

 

Dan ArbibDan ARBIB, Vice-Président juif des Artisans de Paix.

Agrégé (E.N.S.) et docteur en philosophie. Après avoir enseigné à l’Université de Paris-Sorbonne, à l’Institut Catholique de Paris, puis à l’Université Jean-Moulin Lyon-3, il enseigne à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm. Secrétaire scientifique du Bulletin cartésien (Centre d’études cartésiennes/Archives de philosophie) et membre de la commission scientifique de l’édition des œuvres de Levinas (Grasset/Imec). Ministre officiant à la Synagogue des Tournelles (Paris 4è). Membre du Consistoire.

 

Alain JolyAlain JOLY, Vice-Président chrétien des Artisans de Paix.

Pasteur ordonné dans l’Eglise évangélique luthérienne, études d’Histoire (Paris) et de Théologie (Strasbourg). Chargé de cours à la Faculté libre de Théologie évangélique. Intervenant régulier et membre du Conseil d’administration de la radio « Fréquence protestante ». Président émérite du Consistoire luthérien de Paris. Coordinateur du département Artisans de Paix: Spiritualité par l’art.

 

Ghaleb Bencheikh

Ghaleb BENCHEIKH EL HOCINE, Vice-Président musulman des Artisans de Paix.

Docteur ès sciences (physique). Présentateur de l’émission sur l’Islam à France 2. Président de la section française des Religions pour la Paix.

 

 

Minh Tri Vô

◊ Minh Tri VO, Vice-Présidente bouddhique des Artisans de Paix.

Membre de la Communauté de l’Ordre Inter Etre, Congrégation bouddhique Zen Village des Pruniers, fondée par le moine Thich Nhat Hanh. Enseignante du Dharma. Vice-présidente de l’Union Bouddhiste de France. Au Village des Pruniers, les Entrainements à la Pleine Conscience, au quotidien, avec la quadruple sangha (moine et moniale, laïcs homme et femme), ont pour mission de contribuer à la réalisation de la réconciliation et de la paix en soi, pour soi et pour autrui. La Pleine Conscience permet de Toucher la Paix et avec elle, la Fraternité. « La Paix en soi, la Paix en marche », Thich Nhat Hanh.

 

CHARGES DE RELATIONS PUBLIQUES

 

Richard ZEITOUN, Chargé des Relations Publiques des Artisans de Paix avec les traditions juives.

Dentiste. Membre de la section française de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix. Intéressé par notre projet de création d’une Ecole de la Paix à Jérusalem.

 

François de PalmaertFrançois de PALMAERT, Chargé des Relations Publiques des Artisans de Paix avec les traditions chrétiennes.

Licencié en théologie, Président fondateur de Vivier, association mettant des experts professionnels bénévoles au service de l’Eglise de France. Chevalier du Saint Sépulcre. Membre de l’association des Chevaliers Pontificaux.

 

Tarik Abou NourShaykh Tarik ABOU NOUR, Chargé des Relations Publiques des Artisans de Paix avec les traditions musulmanes, Trésorier des Artisans de Paix.

Imam, Ingénieur (ENPC), Diplômé EPHE, EMI et IAE. Chercheur en droit et finance islamique. Ecrivain. Secrétaire général du Comité Indépendant de Finance Islamique en Europe (CIFIE), Co-fondateur et responsable du premier site francophone sur le droit musulman malikite.

 

Vincent PilleyVincent PILLEY, Chargé des Relations Publiques des Artisans de Paix avec les traditions bouddhiques.

Pratique le bouddhisme de Nichiren Daïshonin au sein de l’ACSBN, Association Cultuelle Soka du Bouddhisme de Nichiren (un courant du Bouddhisme Japonais).

 

 

DELEGUES DES FRATERNITES ARTISANS DE PAIX

 

Claude Cohen-BoulakiaClaude COHEN-BOULAKIA, Déléguée pour la Fraternité Toraïque des Artisans de Paix.

Poète et Docteur en philosophie. Ecrivain. Membre de l’Alliance Israélite Universelle.

 

 

Christian RogezChristian ROGEZ, Délégué pour la Fraternité Eucharistique des Artisans de Paix.

Conseiller national de Pax Christi. Membre du Conseil National d’Organisation « Ensemble pour l’Europe ».

 

 

Hajj Abdel Hafid BenchoukHajj Abdel Hafid BENCHOUK, Délégué pour la Fraternité Islamique des Artisans de Paix.

Président de l’association Adab. Mûqadam d’une zawia de la voie Soufie Naqshbandi en France. Directeur des Editions les Quatre Sources.

 

 

Jean-Luc CastelJean-Luc CASTEL, Délégué pour la Fraternité Bouddhique des Artisans de Paix.

Agrégé de lettres modernes. Conseiller en formation d’enseignants. Pratique le bouddhisme de Nichiren dans le mouvement Soka.

 

 

CHARGES DE RECHERCHE EN THEOLOGIE OU EN ETUDE ET PRATIQUE DU DHARMA

 

Yeshaya DalsaceRabbin Yeshaya DALSACE, Chargé de théologie pour la Fraternité Toraïque des Artisans de Paix

Franco israélien. Etudes de droit à Paris, puis de théâtre au Théâtre National de Chaillot avec Antoine Vitez. Il fait son Alya en 1990, son service dans Tsahal, il est journaliste à Kol Israël, enseigne la dramaturgie à l’Université hébraïque. Il fait un Master israélien d’études juives, est créateur et rédacteur du site francophone Massorti.Com, collaborateur régulier du site Akadem, conférencier (Alliance Israélite, OSE, Centre communautaire, AJC, colloques et formations universitaires). Rabbin de la Synagogue Massorti Dor Vador à Paris.

 

Alberto Fabio Ambrosio opFrère Alberto Fabio AMBROSIO op, Chargé de théologie pour la Fraternité Eucharistique des Artisans de Paix

Italien, dominicain, ayant étudié à Strasbourg et vécu 11 ans à Istanbul. Spécialiste reconnu de l’histoire du Soufisme ottoman, il est l’auteur entre autres, de « Vie d’un derviche tourneur. Doctrine et rituels du soufisme au XVIIème siècle » CNRS 2010. Professeur invité dans plusieurs Universités à Rome et à Paris.

 

Tarik Abou NourShaykh Tarik ABOU NOUR, Chargé de théologie pour la Fraternité Islamique des Artisans de Paix.

Imam, Ingénieur (ENPC), Diplômé EPHE, EMI et IAE. Chercheur en droit et finance islamique. Ecrivain. Secrétaire général du Comité Indépendant de Finance Islamique en Europe (CIFIE), Co-fondateur et responsable du premier site francophone sur le droit musulman malikite.

 

Marie-Stella BoussemartVénérable Marie-Stella BOUSSEMART, Interprète du Dharma de la Fraternité Bouddhique des Artisans de Paix

Docteur en tibétologie de l’Institut des langues et civilisations orientales (Inalco). Moniale bouddhiste depuis 1997. Interprète francophone du Vén. Dagpo Rinpoche, fondateur de la congrégation Ganden Ling de Veneux-Les Sablons en Seine-et-Marne. Présidente de l’Union Bouddhiste de France de 2012 à 2015 et membre de la Conférence des Responsables de Culte en France (CRCF), elle a activement oeuvré à la création de l’aumônerie bouddhiste en milieu carcéral. Membre du conseil d’administration de la Cavimac (caisse d’assurance vieillesse invalidité et maladie des cultes). Auteur de plusieurs livres, principalement des traductions de traités bouddhistes.

 

DELEGUEE DES FRATERNITES ARTISANS DE PAIX A JERUSALEM

 

Françoise Tibika-ApfelbaumFrançoise TIBIKA-APFELBAUM, Déléguée des Artisans de Paix à Jérusalem.

Franco-israélienne. Docteur-ès-sciences (Chimie) de l’Université Hébraïque de Jérusalem. Membre du réseau Sciences et Conscience. Ecrivain. Enseignante-chercheur à l’Université Hébraïque de Jérusalem. Décidée à créer une Ecole de la Paix à Jérusalem.

 

 

AUTRES MEMBRES

 

Claire COUMEFF-TOADERClaire COUMEFF-TOADER,

Membre de l’Eglise orthodoxe roumaine, presbytera c’est-à-dire femme de prêtre orthodoxe. Professeur agrégé de géographie dans les Classes Préparatoires aux Grandes Ecoles. Licenciée en théologie.

 

Tania HeidsieckTania HEIDSIECK

Pianiste concertiste internationale. Ecrivain.

 

 

 

Correspondants à l’étranger

 

Mgr Joseph KelekianMgr Joseph KELEKIAN, Correspondant des Artisans de Paix en Arménie.

Exarque patriarcal de l’Eglise Arménienne Catholique pour Jérusalem et la Jordanie de 2011 à 2014

 

istFrançoise MIRABILE, Correspondante des Artisans de Paix à Istanbul.

Professeur de français au Lycée Notre Dame de Sion d’Istanbul.

 

 

Françoise Tibika-ApfelbaumFrançoise TIBIKA-APFELBAUM, Correspondante des Artisans de Paix à Jérusalem.

Chargée de coordonner un groupe Artisans de Paix à Jérusalem.

 

 

Isabelle et Charles GlainIsabelle et Charles GLAIN, Correspondants des Artisans de Paix en Jordanie.

Architectes d’intérieur à Amman

 

 

Béatrice MaugerBéatrice MAUGER, Correspondante des Artisans de Paix au Liban.

Fondatrice d’ermitages pour la paix en face du Mont Hermon, à Al Qaouzah au Sud-Liban.

 

 

 

Conseil Consultatif

 

>> En Arménie, suite au Second pèlerinage Artisans de Paix, Arménie 25 octobre – 2 novembre 2014

Mgr Joseph KELEKIAN. Exarque Patriarcal de l’Eglise Arménienne Catholique pour Israël et la Jordanie, de 2011 à 2014. Correspondant des Artisans de Paix en Arménie.

 

>> En France, où se trouve le siège social de notre association

Docteur Dalil BOUBAKEUR, Président de la Société des Habous des Lieux Saints de l’Islam, Recteur de l’Institut Musulman de la Grande Mosquée de Paris, Membre du Conseil Supérieur Islamique d’Egypte, Président du Comité d’honneur des Artisans de Paix pour les traditions islamiques.

Pr Gérard DONNADIEU, Physicien. Epistémologue. Professeur de Théologie fondamentale au Centre Sèvres et aux Bernardins. Vice- Président de l’Association Française de Sciences des Systèmes.

Mgr André DUPLEIX, Recteur honoraire de l’Institut catholique de Toulouse, Auteur de 17 ouvrages de théologie et de spiritualité, Musicien, Prélat d’honneur de Sa Sainteté le Pape Jean-Paul II, ancien Secrétaire général adjoint de la Conférence des évêques de France, Professeur à l’ICP.

Pr Jean-Paul DURAND op, Professeur honoraire à la Faculté de Droit canonique de l’Institut Catholique de Paris. Directeur d’Yves de Chartres (pour le 3ème cycle). Lauréat de l’Institut de France. Fondateur d’AIDOP. Co-Directeur des études de ERASMUS-GRATIANUS (ICP/Paris Sud-XI). Editeur au Cerf. Doctor honoris causa de Faculté orthodoxe roumaine de théologie de Cluj-Napoca. Juriste, moraliste, peintre : Boildieu www.jeanjacques-boildieu.fr.

Rabbin Gabriel FARHI, Rabbin fondateur de l’AJTM – Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne – Beth Yaacov. Aumônier israélite du Groupe Hospitalier Broussais-HEGP. Chroniqueur sur Judaïques FM 94.8.

Pr Emmanuel GABELLIERI, Professeur de philosophie à l’université catholique de Lyon depuis 1992, où il a été doyen de la Faculté de philosophie et sciences humaines de 2005 à 2014. Il a consacré une grande partie de ses travaux et publications à la pensée de Simone Weil et à celle de Maurice Blondel. Parmi ses publications les plus importantes, il y a les trois ouvrages Etre et Don, Simone Weil et la philosophie (2003); Blondel et la philosophie française. 1880-1950 (dir. avec P. de Cointet) (2007) et Cahier de L’Herne «Simone Weil» (2014), (dir. avec F. L’Yvonnet).

Karim IFRAK, Franco-marocain. Docteur de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, (spécialité : Histoire des Textes, des documents et civilisation du livre), chargé de recherches au C.N.R.S. en codicologie (science de l’histoire des manuscrits) pour les livres arabes, en particulier travaille l’histoire du Muṣḥaf (livre coranique). En cours d’écriture : « Du Coran au Muṣḥaf. Histoire d’un livre né sacré ».

Dr Michèle JARTON, Historienne, écrivaine de l’histoire de l’Eglise catholique.

Rabbin Mikaël JOURNO, Rabbin de la synagogue Chasseloup-Laubat (Paris 75015). Membre du Consistoire. Aumônier des hôpitaux. Secrétaire de la Conférence Générale des Rabbins de France, membres du Consistoire. Conseiller spirituel du Grand Rabbin de Paris.

Maître Théo KLEIN, Avocat international.

Pr Joseph MAILA, Professeur de Sciences Politiques et Philosophie. Fondateur du CENTRE DE RECHERCHE POUR LA PAIX (ICP). Directeur de programme au sein de l’ESSSEC-IRENE (Institut de Recherche et d’Enseignement sur la égociation) où il anime des projets liés à la médiation internationale.

Shlomo MALKA, Journaliste, Ecrivain, Directeur de la rédaction de RCJ, auteur.

Cardinal Bernard PANAFIEU, Archevêque émérite de Marseille, sa devise est Parare viam Domini (Préparer le chemin du Seigneur), Président du Comité d’honneur des Artisans de Paix pour la tradition chrétienne.

Professeur Hdr. Archimandrite Grigorios D. PAPATHOMAS, Professeur de Droit Canonique en Grèce, à la Faculté de Théologie du Département « Histoire de l’Eglise », de l’Université nationale et capodistrienne d’Athènes. Professeur de Tradition Canonique en France, à l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint Serge de Paris. Président du pôle Œcuménisme du Programme 4 d’AIDOP : « Pardon, Réconciliation, Justice ».

Dr Faouzi SKALI, Docteur en anthropologie, ethnologie et sciences des religions. Soiufi de la voie Qadiriya Boutchichiya. Fondateur du Festival des Musiques Sacrées de Fez. Membre fondateur des Artisans de Paix.

Dr Eric VINSON, Universitaire.

Vénérable Minh Tri VO, Membre de la Communauté de l’Ordre Inter-être du Village des Pruniers, fondée en 1962 au VN par le moine Thich nhat Hanh. Enseignante du Dharma, élève du Vénérable Thich Nhat Hanh – moine bouddhiste vietnamien militant pour la paix -, Congrégation Zen vietnamien, Village des Pruniers. Vice-présidente de l’UBF.

 

>> En Grèce

Professeur Hdr. Archimandrite Grigorios D. PAPATHOMAS, Professeur de Droit Canonique en Grèce, à la Faculté de Théologie du Département « Histoire de l’Eglise », de l’Université nationale et capodistrienne d’Athènes. Professeur de Tradition Canonique en France, à l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint Serge de Paris. Président du pôle Œcuménisme du Programme 4 d’AIDOP : « Pardon, Réconciliation, Justice ».

 

>> A Istanbul, suite au Troisième pèlerinage Artisans de Paix, Istanbul 2015 (26 octobre – 2 novembre)

Françoise MIRABILE, Professeur de français au Lycée Notre Dame de Sion d’Istanbul. Correspondante des Artisans de Paix en Turquie.

Professeur Kenan GÜRSOY, Professeur de philosophie morale, spécialiste de l’existentialisme, du soufisme et du dialogue interreligieux. Ex-ambassadeur de Turquie auprès du Vatican. Président de la fondation Cenan VAKFI, qui est aussi un couvent soufi.

Professeur Boghos Levon ZEKIYAN (Mgr), Professeur de l’Université Pontificale de Rome. Archevêque des Arméniens catholiques, mekhitariste, au Patriarcat arménien catholique.

 

>> En Iran

Saeid JAZARI–MAMOEI, Iranien. Théologien chiite et Professeur de l’université des Religions à Qom, la plus ancienne ville chiite de l’Iran – conquise en l’an 23 de l’Hégire, lieu de refuge des musulmans soutenant les descendants de l’Imâm ’Ali et s’opposant aux califes omeyades et abbassides ; elle devint à partir du milieu du IIe siècle de l’Hégire un important centre de théologie chiite, et reste l’un des centres les plus importants du chiisme duodécimain dans le monde. Grand Mufti du Shiisme en Europe, Docteur de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, travaille actuellement avec le Pr Pierre Lori, enseigne à l’Institut Catholique de Paris et est membre du GREC de Paris.

 

>> A Jérusalem, suite au Premier pèlerinage Artisans de Paix, Jérusalem 11-18 novembre 2012

Grand Rabbin René Samuel SIRAT, Président de l’Académie Hillel, Membre du Consistoire Central de France, résidant en partie en France et en partie à Jérusalem, Président du Comité d’honneur des Artisans de Paix pour la tradition juive.

Mgr William SHOMALI, Patriarcat latin de Jérusalem.

Frère STEPHANE, Custode franciscaine de Jérusalem.

Père Jean-Claude SAUZET, Aumônier de la Maison d’Abraham.

Olivier SAYADA, Historien.

 

>> En Jordanie, suite à la Première prospection Artisans de Paix, au « Lieu dit du Passage » – 24-28 mai 2014

Isabelle et Charles GLAIN, architectes d’intérieur à Amman, Correspondants des Artisans de Paix en Jordanie.

 

>> Au Liban, En prévision du Quatrième pèlerinage interreligieux Artisans de Paix, Liban 2016 (22–30 octobre)

Béatrice MAUGER, Vierge ermite consacrée par l’évêque de Tyr, fondatrice d’ermitages pour la paix à Al Qazouah (Sud Liban). Correspondante des Artisans de Paix au Liban.

Lieux d’accueil depuis le début de nos rencontres

 

En France :

La Synagogue Adath Shalom (Assemblées de Paix), 8 rue Georges Bernard Shaw – 75015 Paris, où nous accueillit très régulièrement le rabbin Rivon KRIGIER.

La Synagogue de l’Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne (A.J.T.M.), 5 passage de l’Atlas- 75019 Paris, où nous accueille le rabbin Gabriel FARHI depuis notre 2nde rencontre interreligieuse de prières, le 25 janvier 2010. Il est membre de notre Conseil d’Administration depuis octobre 2011.

La Synagogue Chasseloup Laubat, 15 rue Chasseloup Laubat – 75015 Paris, où nous accueillirent régulièrement le rabbin NEZRI ainsi que Robert MUNNICH, président d’honneur de la synagogue et des Artisans de paix.

La Synagogue des Ulys, où nous accueille le rabbin Philippe HADDAD, membre de notre Conseil d’Administration depuis décembre 2009.

Le Centre Edmond Fleg,rue de l’Éperon – 75006 Paris, où nous accueillit Raphaël DRAÏ.

Le Centre Culturel et Spirituel du Forum 104, 104 rue de Vaugirard – 75006 Paris, où Jean-Côme RENAUDIN nous propose une coopération depuis 2010, dans le cadre d’un pôle de recherche Inter-Spiritualités.

Le Centre de Recherche pour la Paix de l’Institut Catholique de Paris, rue d’Assas – 75006 Paris, où nous accueillit Joseph MAÏLA, fondateur du C.R.P., à l’époque où il fut Recteur de l’I.C.P. après avoir été Doyen de la faculté des Sciences Sociales et Economiques de l’Institut Catholique de Paris.

Le Centre Sèvres, faculté de philosophie des Jésuites, 35 bis rue de Sèvres – 75006 Paris, où nous accueillirent les pères François MARTY sj, François-Xavier DUMORTIER sj et Michel FEDOU sj.

Le Centre Spirituel des Frères Carmes d’Avon, 1 rue Père Jacques – 77210 Avon (Fontainebleau), où nous accueille Olivier ROUSSEAU o.c.d., Provincial des Carmes Déchaussés.

La Chapelle du Saint Sacrement, 23 av. de Friedland – 75008 Paris, où nous accueillit le père Patrick LECOUVE sss lors de notre 1ère rencontre interreligieuse de prières, le 27 mai 2009.

La Chapelle Notre Dame des Anges, 102 bis rue de Vaugirard, 75006 Paris où nous accueillit Bernard BOISSEAU, mariste.

Le Couvent Dominicain, 18 rue des Tanneries, 75013 Paris, où nous accueille le professeur Jean-Paul DURAND op dans le cadre de l’AIDOP (Agence Internationale pour la Diplomatie et l’Opinion Publique) qu’il a fondée.

La Librairie Saint Paul – Paris, où Fabien GROVEL a proposé à Artisans de Paix d’organiser des séminaires (non encore réalisé).

La Maison sur le Monde de Mazille (Bourgogne) où Aude FONQUERNIE a accueilli les week-ends d’Artisans de Paix, en face du Carmel de la Paix où nous avons vécu des temps forts enracinant concrètement notre spiritualité dans celle du Carmel. Actuellement, Aude est à Jérusalem où elle prépare un lieu pour y perpétuer sa vocation d’être une matrice où germe l’œuvre des artisans de paix. Il est bon de rappeler l’histoire des lieux.

En 1980, Aude FONQUERNIE fonda l’association Cité des Communautés à Chessy, près de la ville nouvelle de Marne La Vallée. La vocation de cet espace de liberté était de permettre à des Juifs, des Chrétiens et des Musulmans de se retrouver sur un pied d’égalité, pour travailler ensemble à la réconciliation et à la paix. Parmi les membres de cette 1ère association, il y eut Mohamed ARKOUN et André CHOURAQUI. Ce dernier encouragea vivement l’œuvre des Artisans de Paix dès 1994. C’est ainsi que l’histoire prend racine. En 1987, à l’arrivée de Disneyland, la ville de Marne La Vallée reprend ses bâtiments. Aude FONQUERNIE part et s’isole dans la prière au Carmel de Mazille. C’est là qu’en 1989, la Providence lui donne l’opportunité de s’installer en face du Carmel, sur les hauteurs de Mazille, dans l’ancien presbytère qu’elle dédia à Jacques Vidal et nomma  Maison sur le Monde à cause de cette vue imprenable qui conduit le regard au-delà des monts du Mâconnais. Lieu plus confidentiel que Chessy, La Maison sur le Monde n’en fut pas moins à l’image de la vocation d’Aude : rassembler dans la prière et le dialogue, Juifs, Chrétiens et Musulmans. Elle vit se rassembler Démocratie et Spiritualité ; elle accueillit providentiellement Les Artisans de Paix dont elle partage la mission. L’avenir à Jérusalem sera à inaugurer, dans la fidélité à nos vocations respectives.

Le Monastère Orthodoxe de Tradition Russe, Skit du Saint Esprit, 7 av. des Bruyères, 78320 Le Mesnil Saint Denis, où nous accueillit SE le père Higoumène Barsanuphe, Métropolite de l’Eglise Orthodoxe Russe.

Le Monastère Syriaque Orthodoxe de l’Eglise Antiochienne, Notre-Dame-de-chandai, Brevilly, 61300 Chandai, où nous accueille SE Mgr Philippe-Marie, Métropolite pour la France et l’Afrique de l’Eglise Syriaque Orthodoxe Antiochienne.

Le Monastère trappiste de Notre Dame du Port du Salut, Entrammes (dans la Mayenne).

L’Eglise Luthérienne des Billettes, 24 rue des Archives, 75004 Paris, où nous a accueillis le pasteur Alain JOLY pour notre 11ème réunion interreligieuse de prières.

L’Eglise Réformée de l’Etoile, 54 av. de la Grande Armée – 75017 Paris, où nous accueille la pasteure Florence Blondon, pour des conférences ainsi que pour des réunions interreligieuses de prières dont la 1ère au Temple fut le 5 mai 2010, la 4ème des artisans de Paix.

L’Eglise Réformée de Paris-Plaisance, 95 rue de l’Ouest, 75015 Paris où nous accueillit la pasteure Béatrice HOLLARD-BEAU dans le cadre de son cycle « Passion et Compassion ».

La Confrérie (Zawiya) Naqshbandi, association ADAB – 12 rue Jean Pernin – 93400 Saint-Ouen, où nous accueille Hajj Abd el Hafid BENCHOUK, muqaddam (responsable) de cette zawiya, depuis la 3ème rencontre interreligieuse de prières des Artisans de Paix, le 16 mars 2010. M. Benchouk est devenu membre de notre Conseil d’Administration depuis octobre 2011.

La Zawiya Naqshbandi, 2 rue de Corbreuse, Richarville 91410 (RER C, Gare de Dourdan).

La Grande Mosquée de Paris, place du Puits l’Ermitte, où nous accueillit le Dr. Dalil BOUBAKEUR.

L’Institut International de la Pensée Islamique de saint Ouen où nous fûmes accueillis par Mohamed MESTIRI lorsqu’il était directeur du Centre.

La Mosquée Adda’wa, rue de Tanger, où nous accueillit Larbi KECHAT, recteur de la mosquée.

 

A Jérusalem, ville trois fois sainte :

La Maison de Madame Annette Chouraqui, épouse de feu André Chouraqui, le traducteur du Tryptique de la Révélation (Torah, Nouveau Testament, Coran), hai’n rogel 93543 Jérusalem.

La Maison du Professeur Cyril Aslanov, 19 rue Arlozorov, où il nous accueillit pour une conférence.

La Synagogue des Peacemakers, Beer-Sheva, Jérusalem.

La Synagogue Yssa Brakha qui signifie « Il portera Bénédiction », 31 rue Jabotinsky, Jérusalem, où nous accueillirent Emile MOATTI et Shlomo HIZAK, directeur du centre AMI-Centre de Jérusalem d’Etudes et de Recherche Bibliques.

Le Carmel du Notre Père, Sanctuaire de l’Ascension sur le Mont des Oliviers, où nous accueillit l’ensemble de la communauté des Carmélites.

L’Exarquat Patriarcal de l’Eglise Arménienne Catholique, 4ème station de la Via Dolorosa, où nous accueillit Mgr Joseph Kelekian, exarque patriarcal pour la Terre Sainte (Jérusalem et Jordanie).

Le Monastère des Assomptionistes Saint-Pierre en Gallicante, où nous accueillit le prieur.

Le Monastère des Bénédictines Notre Dame du Mont Calvaire sur le Mont des Oliviers, où nous accueillirent soeurs Marie-Christine et Marie-Paule.

Le Patriarcat Latin de Jérusalem, porte de Jaffa, où nous accueillit Mgr Shomali, évèque auxiliaire.

Le Couvent Syriaque Orthodoxe Saint-Marc, où nous accueillirent Mgr Sewerios et Michel Behnam (secrétaire du couvent).

La Maison de la Veuve de Shaykh Boukhari, Muqadam de la mosquée Naqshabandi à Jérusalem, où celle-ci nous acccueillit.

La Maison de Shaykh Ibrahim Ahmad Abu El Hawa sur le Mont des Oliviers, Jérusalem, où celui-ci nous acccueillit.

Le Mausolée de Rabbia, considérée par les musulmans comme le plus grand saint de l’Islam, Jérusalem.

 

A Abou Gosh, village arabe israélien construit par les croisés :

Le Monastère Bénédictin d’Abou Gosh, où nous accueillirent frère Olivier et sœur Christine-Marie.

 

A Istanbul :

La Synagogue d’Ortaköy.

L’Eglise Saint Louis des Français d’Istanbul.

Le Patriarcat arménien catholique.

Le Couvent soufi de Sheikha H. Nur Artiran, spécialiste du Mawlânâ Jalâluddîn Rûmî et de son œuvre, présidente et fondatrice du Centre Culturel et Éducatif International Mawlânâ Sefik Can, un des membres fondateurs de la Fondation Mondiale pour les Handicapés, membre du Conseil Scientifique de la Fondation Mevlânâ (Mawlânâ) Internationale et membre du Conseil d’administration du Conseil Universel Soufi, basé aux Pays-Bas.

La Fondation Cenan Vakfı, qui est aussi un couvent soufi, est dédiée au grand-père maternel du professeur Kenan Gursoy. Celui-ci est ex-ambassadeur de Turquie auprès du Vatican, professeur de philosophie morale à l’Université d’Istanbul, spécialiste de l’existentialisme, du soufisme et du dialogue inter-religieux. Il dirige la Fondation de son grand-père, avec  beaucoup d’art et de science.

Intervenants depuis le début de nos rencontres

 

Olivier ABEL, professeur de philosophie à la Faculté protestante de théologie et philosophie.

Sheick Ibrahim Ahmad ABOU El HAWA, passeur de paix issu d’une famille bédouine de bonne volonté depuis 14 siècles à Jérusalem, co-fondateur des « Jerusalem Peacemakers ».

Tarik ABOU NOUR, Diplômé de l’école pratique des hautes études en science religieuse (EPHE)/Paris, Ingénieur ENPC, EMI et diplômé de l’IAE Paris/Sorbonne (Mastère Finance). Chercheur en droit musulman et en finance, Hâfiz, il est secrétaire général du Comité Indépendant de Finance Islamique en Europe (CIFIE) qui regroupe plusieurs savants en droit musulman, chercheurs et spécialistes du domaine religieux, juridique et financier, Auteur de livres sur la jurisprudence islamique et de recherches sur la Shari’a, Co-fondateur et responsable de communication du premier site francophone sur le droit musulman malikite (www.doctrine-malikite.fr), Ouvrages Edités : « Muhammad l’intercesseur de la ‘Umma, l’élu de Dieu, le bien aimé des croyants, préface du Shaykh Abderrahmane Belmadi », Ed. Centre Islamique de France (C.I.F), 2009 – « Comprendre la Finance Islamique : Principes, Pratiques et Ethique » par Tarik Bengarai, éditions Les 4 Sources, Paris, 2009 – « Le guide du musulman, la voie du croyant selon le Coran et la Sunna (questions/réponses) », éditions Les 4 Sources, Paris, 2011 – « Ibn ‘Ashir : L’essentiel de la religion musulmane, Tawhîd, Fiqh et spiritualité 2éme édition augmentée. » Ed Iqra, 2010 – « Contribuer au bien vivre ensemble », mai 2012 chez l’Harmattan/Paris (compilation d’articles de conférences interreligieuses : sujet : l’apport de l’islam à la civilisation : l’exemple du comportement et de la spiritualité des valeurs qui transcendent le temps et l’espace) – « Finance islamique, un alternatif solide et durable » article publié dans la revue « Ethique et Economie » de la fraternité d’Abraham, hors série, Paris, mars 2012. Trésorier Artisans Paix.

Mühammed AIOUAZ, professeur à l’Institut Musulman de la Grande Mosquée de Paris, directeur des affaires culturelles de la Mosquée.

Alain ALEXANDRE, danseur, a composé une chorégraphie sur ELIE pour les Artisans de Paix.

Sheikh AMANOULLAH – Philippe DE VOS, Secrétaire général du bureau de Paris de la ligue islamique mondiale de 1976 à 1981, organise la première réunion des mosquées d’Europe et lance les émissions islamiques du dimanche matin sur France 2. Directeur export de la compagnie aérospatiale TRANSAIR au Bourget, de 1982 à 1985, il sillonne l’Algérie, le Maroc, le Japon. En 1985, il crée une société qui inaugure la délocalisation des centres d’appel au Maroc en partenariat avec AOL et emploie 650 personnes en 1988. En 1989, il rencontre le grand maître de la confrérie Naqshbandi, Sheikh Nazim qui l’initie et lui donne en 1990 l’autorisation d’enseigner à son tour après un compagnonnage constant. Il visite alors régulièrement les différents centres aux USA, Malaisie, UK, Inde, Turquie, Chypre, Allemagne ; crée plusieurs centres spirituels en France, à travers conférences et séminaires qu’il anime sur la science de l’âme. Il a écrit « Prier » (dans les 3 traditions monothéistes) 1992, « la Genèse de la sagesse » Dervy 1996, « Skeikh Nazim, Preuve de la Générosité » éditions du Relié 1996, « L’Ennéagramme dans la pratique soufie » éditions l’Originel, 2005. Il anime régulièrement des conférences et séminaires dans le monde : Inde, USA, UK, Belgique, Suisse, France. www.naqshbandi-rabbani.fr.

◊ Frère Alberto Fabio AMBROSIO, Dominicain, spécialiste de l’histoire du soufisme ottoman. Membre actif de l’Institut de recherche Dosti et Professeur invité à l’Université Pontificale Grégorienne de Rome. Rattaché à l’Institut dominicain d’études orientales au Caire (IDEO). Chercheur associé de l’IFEA (Institut français d’études anatoliennes) et du CETOBAC (Centre d’études ottomanes, balkaniques et centrasiatiques, Paris). Membre du groupe de recherche d’histoire ottomane de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales. Parmi ses publications : Piccola mistica del dialogo, 2014 ; Dervisci. Storia, antropologia, Mistica, 2011 ; Vie d’un derviche tourneur. Doctrine et rituels du soufisme au XVIIe siècle, 2010.

Hassan AMGHAR a été formé au droit islamique au Maroc, où il a été imam. En France il est consultant sur les questions de la pratique musulmane. Il participe à la réflexion sur l’Islam de France.

Mohammad Ali AMIR-MOEZZI, né à Téhéran, islamologue français, spécialiste du shi’isme. Agrégé d’arabe, il est diplômé de l’Institut national des langues et civilisations orientales et docteur en islamologie de l’École pratique des hautes études, où il est désormais directeur d’études. Il y occupe la chaire d’« Exégèse et théologie de l’islam shi’ite ». Mohammad Ali Amir-Moezzi est également directeur-adjoint du Centre d’étude des religions du Livre/Laboratoire d’études sur les monothéismes (CNRS-EPHE). Il est le maître d’œuvre, entre autres, du Dictionnaire du Coran publié aux éditions Robert Laffont en 2007. Auteur notamment de « Le Guide divin dans le shi’isme originel. Aux sources de l’ésotérisme en Islam », (éd. Verdier, coll. « Islam Spirituel », 1992), « Qu’est-ce que le shî’isme ? » (avec Christian Jambet, éd. Fayard, coll. « Histoire de la pensée », Paris, 2004), « La religion discrète : croyances et pratiques spirituelles dans l’islam shi’ite » (éd. Vrin, coll. « Textes et Traditions », 2006), « Petite histoire de l’islam » (éd. Flammarion, coll. « Librio », Paris, 2007), « Revelation and Falsification : The Kitâb al-Qirâ’ât of Ahmad ibn Muhammad al-Sayyârî, Introduction, critical edition and notes” (avec Etan Kohlberg, éd. Brill, série « Texts and Studies on the Quran », n° 4, 2009), “Le Coran silencieux et le Coran parlant . Sources scripturaires de l’islam entre histoire et ferveur » (CNRS Editions, Paris 2011).

Jihan ANASTAS, architecte, responsable du Centre pour la Paix de Bethléem, membre du conseil municipal de la ville.

Agnès ANTOINE, docteur ès lettres en philosophie politique, professeur agrégée à l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales, psychanalyste, auteur de Maine de Biran – Sujet et politique (PUF 1999) et de L’impensé de la démocratie – Tocqueville, La citoyenneté et la religion (Fayard, 2003).

Dan ARBIB, Ancien élève de l’École Normale Supérieure. Agrégé et docteur en philosophie. Après avoir enseigné à l’Université de Paris-Sorbonne et à l’Institut Catholique de Paris, il enseigne à l’Université Jean-Moulin Lyon-3. Spécialiste de Descartes et de Levinas, il est secrétaire scientifique du Bulletin cartésien (Centre d’études cartésiennes/Archives de philosophie) et membre de la commission scientifique de l’édition des œuvres de Levinas (Grasset/Imec). Ministre officiant à la Synagogue des Tournelles (Paris 4è). Membre du Consistoire. Vice-président juif des Artisans de Paix.

Mohamed ARKOUN, professeur d’histoire de la pensée islamique à la Sorbonne (1961-1992), visiting professor à Princeton, UCLA, Philadelphia et Louvain-La-Neuve, auteur entre autres, de L’humanisme arabe aux IVème-Xème siècles (Vrin 1982) et de L’Islam, approche critique.

◊ Sheikha H. Nur ARTIRAN, spécialiste du Mawlânâ Jalâluddîn Rûmî et de son œuvre. Chercheuse, écrivain, érudite et éducatrice sur la voie de Rûmî, Présidente et fondatrice du Centre Culturel et Éducatif International Mawlânâ Sefik Can de Beykoz, Membre fondateur de la Fondation Mondiale pour les Handicapés, Membre du Conseil Scientifique de la Fondation Mevlânâ (Mawlânâ) Internationale et membre du Conseil d’administration du Conseil Universel Soufi, basé aux Pays-Bas.

Cyril ASLANOV, professeur de linguistique à l’Université Hébraïque de Jérusalem.

Lama AZAB, linguiste, égyptienne.

Mahmoud AZAB, professeur de langues sémitiques et d’islamologie à l’université Al Azhar au Caire et à l’I.N.A.L.C.O. Paris – Sorbonne.

Soussan AZARIN, sociologue et germaniste, iranienne.

Rose BACOT raconte les psaumes, munie de sa clarinette Klezmer.

Jacques BAL, Géologue et Géophysicien international, cumule une expérience internationale dans l’exploration pétrolière, les campagnes sismiques, et l’Incorporation des modèles sismiques et des modèles géologiques pour le compte de grandes compagnies pétrolières et de recherches du sous sol. Ses compétences s’étendent à la logistique, aux études d’impact des projets, à la coordination et la gestion. Actuellement consultant dans le pétrole et le gaz sur le terrain, il supervise l’acquisition de données sismiques et leur interprétation, il est membre de la confrérie soufie Naqshbandiya depuis une vingtaine d’années. La Tariqa Naqshbandiya est l’une des quatre principales confréries soufies. Elle tire son nom de Khwaja Shâh Bahâ’uddîn Naqshband considéré comme son maître, bien qu’il ne l’ait pas fondée. Cette voie spirituelle tire sa chaîne initiatique (silsila) la reliant au Prophète Mohammad, de Abou Bakr Siddiq. Le Prophète Mohammad a dit au sujet d’Abou Bakr dans une tradition rapportée par l’Imam Suyuti in al-hawi li-l-Fatawa : « Tout ce que Dieu a mis dans ma poitrine je l’ai mis dans le cœur d’Abou Bakr ». Selon les maîtres Soufi Naqshbandi, cet héritage spirituel a été transmis à Abou Bakr de cœur à cœur lorsque les deux amis étaient cachés dans la grotte durant l’Hégire. Là, indique le Coran (Sourate 9 v. 40), descendit sur eux la Sakîna. L’initiation (bay’a) de Abu Bakr s’est faite par la récitation par 3 fois de Allahou Allahou Allahou Haqq (Dieu est Vérité).

Marie BALMARY, psychanalyste, écrivain.

◊ Père Higoumène BARSANUPHE, moine orthodoxe de tradition russe, prieur de monastères dont le Skit du Saint Esprit, 7 av. des Bruyères, 78320 Le Mesnil Saint Denis.

Paul BEAUCHAMP (1924-2001) s.j. exégète de la Compagnie de Jésus décédé le 23 avril 2001, qui a renouvelé la manière chrétienne de pratiquer l’exégèse à la lumière d’une attention privilégiée apportée à la relation entre L’Un et l’Autre Testament (2 tomes, Seuil, 1977 et 1990). À quelles conditions de vérité passe-t-on d’un Testament à l’autre – passage qui se fait dans un sens et dans l’autre-? Qu’y apprend-t-on sur le rapport de la foi chrétienne aux cultures ? Il se ressource depuis le début de son oeuvre, dans une inspiration paulinienne qu’il explicite dans son dernier livre, D’une montagne à l’autre LA LOI DE DIEU (Seuil, 1999).

Marie-Armelle BEAULIEU, rédactrice en chef du magazine La Terre Sainte de la Custodie Franciscaine.

Sadek BELLOUCIF, professeur de médecine, chef du service d’anesthésie / réanimation au C.H.U. d’Amiens.

Ghaleb BENCHEIKH EL HOCINE, docteur ès Sciences et physicien, fils du regretté Cheikh Abbas qui fut Recteur de la Grande Mosquée de Paris de 1982 à 1989, il a suivi une formation philosophique et théologique, de pair avec sa formation scientifique. Il a enseigné à l’École Laïque des Religions. Président de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix (France), il est administrateur de Démocratie et Spiritualité et présentateur de l’émission télévisée sur l’Islam à France 2 depuis 2000. Vice-Président d’Artisans de Paix depuis 1998, Président de l’Association C3D (Citoyenneté, Devoirs, Droits, Dignité). Est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la décennie de la culture de non-violence et de paix. Il a récemment écrit : Alors c’est quoi l’Islam (Presses de la Renaissance, 2001 et 2002), L’islam et le judaïsme en dialogue (éd. De l’Atelier, 2002), La laïcité au regard du Coran (Presses de la Renaissance, 2005).

Hajj Abd el Hafid BENCHOUK, Président de l’association Adab – 12 rue Jean Pernin 93400 Saint-Ouen, Représentant de la voie Soufie Naqshbandi en France, Directeur des Editions les Quatre Sources. La Tariqa Naqshbandiya est l’une des quatre principales confréries soufies. Elle tire son nom de Khwaja Shâh Bahâ’uddîn Naqshband considéré comme son maître, bien qu’il ne l’ait pas fondée. Abû Ya’qûb Yûsuf al-Hamadânî, né en 1140, et ‘Abd al-Khâliq al-Ghujdawânî, né en 1179, sont les fondateurs des principes de cette voie soufie. Cette voie tire sa chaîne initiatique (silsila) la reliant à Mahomet, de Abou Bakr Siddiq. Mahomet a dit au sujet d’Abou Bakr dans une tradition rapportée par l’Imam Suyuti in al-hawi li-l-Fatawa : « Tout ce que Dieu a mis dans ma poitrine je l’ai mis dans le cœur d’Abou Bakr ». Selon les maîtres Soufi Naqshbandi, cet héritage spirituel a été transmis à Abou Bakr de cœur à cœur lorsque les deux amis étaient cachés dans la grotte durant l’Hégire. Là, indique le Coran (Sourate 9 v. 40), descendit sur eux la Sakîna. L’initiation (bay’a) de Abu Bakr s’est faite par la récitation par 3 fois de Allahou Allahou Allahou Haqq (Dieu est Vérité).

Alain BENTOLILA, professeur de linguistique à l’université de Paris V, auteur de Le verbe contre la barbarie.

Rachid BENZINE, Chercheur associé à l’Observatoire du Religieux (IEP d’Aix en Provence). Conférencier, il enseigne notamment à l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix en Provence et à la Faculté Théologique Protestante de Paris. Ses travaux portent sur l’herméneutique coranique : il utilise les outils des sciences humaines pour analyser, expliquer, interpréter le Coran. En 2004, il a publié un livre de référence : « Les nouveaux penseurs de l’Islam » (ed. Albin Michel, Paris), dans lequel sont présentés plusieurs intellectuels musulmans qui ont fait le choix d’approcher d’une manière nouvelle l’Islam et ses textes fondateurs.

Karima BERGER, écrivain.

Elie BERNARD-WEIL, endocrinologue et psychiatre, professeur de médecine. Le schéma dynamique de la science des systèmes qu’il a créé, a été l’objet premier de sa recherche : la bipolarité de tous les systèmes biologiques et la possibilité de les corriger par des bipolarités thérapeutiques. C’est vraiment l’essentiel de sa création et toute sa vie, l’objet de sa pensée. Ce qui veut dire qu’il s’est engagé dès l’Internat dans l’étude de ce qu’il a appelé plus tard les systèmes ago-antagonistes. Ancien Chef de clinique à la Faculté, il a travaillé au confluent de la clinique, de l’expérimentation, de la biomathématique et de l’épistémologie, ce qui l’a amené à définir les principes des thérapeutiques « paradoxales » et à en proposer quelques exemples. Il est aussi Docteur ès Sciences, a été nommé Professeur au Collège hospitalier Pitié-Salpêtrière et élu Président d’Honneur du Comité « Systémique et Cognition » de l’AFCET, lieu de confrontation des disciplines les plus diverses. Il est l’auteur du livre Du « système »à la Torah – Essai d’épistémologie, d’anthropologie et de théologie systémiques (Conversciences, L’Harmattan, Paris 1995).

Dominique BERTRAND, musicien, poète et troubadour, a parcouru divers continents de notre planète, attentif toujours, à l’écoute de l’origine donnée en partage.

◊ Pasteure Florence BLONDON, Eglise Réformée de l’Etoile, 54 av. de la Grande Armée, 75017 Paris.

Hervé Elie BOKOBZA, écrivain, professeur de talmud.

Bernard BOISSEAU, père mariste

◊ Docteur Dalil BOUBAKEUR, docteur en médecine, Diplômé des Arts et des Lettres de l’Université d’Al Azhar au Caire. Recteur de l’Institut Musulman de la Mosquée de Paris depuis 1992, Président du Conseil Consultatif des Musulmans de France depuis 1994, du Directoire Supérieur des Mosquées de France depuis 1996, du Conseil Français du Culte Musulman depuis 2003. Correspondant de l’Université Islamique d’Oran. Président (1985-1987) puis vice-président (1987-1992) de la Société des Habous et Lieux Saints de l’Islam. Président de l’Union Musulmane Internationale et fondateur des publications et revues islamiques Al Itti Had (1968-1982). Ami des Artisans de Paix depuis la fondation de l’Association, il a bien voulu parrainer notre projet.

Huguette BRUMEL, Synagogue de l’AJTM (Alliance pour un Judaïsme Traditionnel et Moderne).

Tariqa Qadiriya BOUTCHICHIYA

Richard CADOUX est prêtre de l’Oratoire. Responsable des séminaristes oratoriens et directeur adjoint de l’Institut d’Etudes Religieuses à l’Institut Catholique de Paris, il fait actuellement partie de l’équipe qui prépare une nouvelle édition de la correspondance du cardinal Pierre de Bérulle.

Brigitte CANA, pratique le bouddhisme de Nichiren Daïshonin au sein de la Soka Gakkaï qui vient de prendre la dénomination d’ACSBN, Association Cultuelle Soka du Bouddhisme de Nichiren (un courant du Bouddhisme Japonais).

Michel CASSE, astrophysicien.

Jean-Luc CASTEL est agrégé de Lettres modernes et conseiller en formation à l’IUFM de Créteil. Il pratique le bouddhisme de Nichiren Daïshonin au sein de la Soka Gakkaï qui vient de prendre la dénomination d’ACSBN, Association Cultuelle Soka du Bouddhisme de Nichiren, depuis 30 ans.

Michel CAZENAVE, normalien supérieur, agrégé de philosophie, écrivain, ancien producteur d’Océaniques sur France 2, actuellement producteur coordinateur à France Culture. Il a dirigé Science et conscience, l’Encyclopédie des symboles (Pochothèque). Dernier ouvrage paru en 2006 : Malraux, Bartillat.

Catherine CHALIER, maître de conférences de philosophie à l’université de Nanterre – Paris X, elle est l’auteur entre autres, de Lévinas ou l’utopie de l’humain, Sagesse des sens et L’inspiration du philosophe (publiés chez Albin Michel respectivement en 1993, 1995 et 1996), ainsi que de De l’intranquillité de l’âme (publié chez Payot – Rivages – en 1999). Elle est un témoin vivant de la mise en tension possible de la Prophétie et de la Philosophie, à laquelle nous sommes invités en tant qu’Artisans de Paix. Disciple de LEVINAS, elle puise à la source biblique, la Sagesse dont le philosophe se dit amoureux.

Khalil CHAMCHAM, astrophysicien, professeur à l’Université de Casablanca, actuellement détaché à l’Université d’Oxford.

Philippe CHARRU sj, organiste, a reçu sa formation musicale à la Schola Cantorum puis au Conservatoire national supérieur de Paris. Après cinq années passées au Japon où il a enseigné l’orgue et l’analyse musicale à l’Université de musique Elisabeth de Hiroschima, il est actuellement professeur d’esthétique musicale au Centre Sèvres, à Paris. Il a publié Une analyse des vingt quatre Préludes pour le piano de Debussy : le mouvement musical au rythme de la forme (Analyse musicale n°12, 1988), L’œuvre d’orgue de Claude Ballif (Les Cahiers du CIREM n°20-21, 1991), La pensée musicale de Jean-Sébastien Bach avec C. Théobald sj (Cerf, 1993), ainsi que divers articles dans la revue Etudes.

André CHOURAQUI (1917-2007), personnalité juive et israélienne mondialement connue pour ses essais, ses ouvrages historiques, sa traduction originale de la Bible et du Coran, son action pour le rapprochement entre juifs, musulmans et chrétiens. Son itinéraire commence dans son Algérie natale. Il fut d’abord juge en Kabylie. Engagé dans la Résistance française, la persécution nazie le pousse à redécouvrir ses racines. Délégué permanent de l’Alliance israélite universelle auprès de René Cassin, prix Nobel de la paix, dont il deviendra l’ami, il prend souche à Jérusalem où il est successivement conseiller du président Ben Gourion et maire adjoint de la ville aux trois cultes qu’il aide à reconstruire après la guerre des Six-Jours. La Bible de Chouraqui a été célébrée par Malraux comme « une grandiose aventure de l’esprit ». Apôtre de la réconciliation d’Israël et des Eglises, il a rencontré tous les papes depuis Pie XII et a été présenté aux Etats-Unis comme « l’homme des trois mondes ». Notons que c’est Tania Heidsieck qui lui a inspiré la traduction du Coran, ainsi que la vision quasi symphonique d’un « Triptyque de la Révélation » (Confère la note de présentation du travail intersripturaire 2007-2008 des Artisans de Paix).

Claude COHEN BOULAKIA, Poétesse et Docteur en philosophie, travaille sur le « corps ». Elle a publié « L’Utérus du Christ » (éd. Galilée, 1978), « Le Mal ? La Mort » (éd. E.D.K, 2000), « La Joie d’exister » (éd. E.D.K, 2000 ). Elle a organisé dans le champ de ses recherches plusieurs colloques à Cerisy qui ont donné lieu à publications dont « Les Figures du Messie » (éd. In Press, 1996) en collaboration avec Shmuel Trigano, « Corps, âme, esprit » (éd. E.D. K., 1996) avec Jacques Gorot, « Déterminismes et complexités du physique à l’éthique autour d’Henri Atlan » (éd. La Découverte, 2008) avec Paul Bourgine, David Chavalarias, « Spinoza aujourd’hui » (éd. PSP, 2012) avec Pierre-François Moreau.

Paul COLLOWALD, d’abord journaliste à Strasbourg de 1949 à 1956, il écrit le 12 août 1949 son premier article sur Robert Schuman dont il devînt un proche. Puis Il fit un parcours européen à la Commission Européenne et au Parlement Européen où il fut porte parole des Vice-président Robert Marjolin et Raymond Barre. Il fut ensuite directeur général de l’information de la Commission Européenne puis du Parlement Européen. Il fut enfin directeur de cabinet de Pierre Flimlin.

Roberta COLLU – MORAN docteur en anthropologie, enseignante à l’Institut catholique de Paris:

Jacques CUSSET, Sensible dès l’enfance à l’appel de Charles de Foucauld converti au Christ à la vue d’un musulman en prière, imprégné comme lui par le désir de se donner totalement à cet appel, attiré par la solitude du désert et l’océan de la prière, il devient Père Blanc missionnaire d’Afrique, fréquente Christian de Chergé et les moines de Tibhirine, vit un partage avec des frères soufis ‘Alawynnes’, un groupe du Ribât esSalâm. « On ne sort pas indemne d’un contact en profondeur avec l’Islam et les musulmans ! Cette « Rencontre » ne peut que vous brûler le cœur en vous interpellant au plus profond de votre propre Source » dit-il. En 1989 il s’engage dans le dialogue interreligieux au Liban, au Canada et en Angleterre : « Chacun, aller toujours plus loin et s’interpeller fraternellement et mutuellement, humblement, sous le Regard créateur de Dieu, ce Dieu Unique de la RaHma, de l’Amour » dit-il. « Chemin de l’Unique Amour, Celui, que, dans ma foi de chrétien je ne cesse de nommer maintenant : « l’Unique et Trinitaire Amour » parce que je crois de tout mon cœur et de toute mon intelligence, parce que j’expérimente chaque jour davantage que Dieu l’Unique, ne peut être que Relation et Ouverture en Lui et en nous tous qui sommes faits à son image ! (« Ouverture », nom de la première Sourate du Coran, qui ouvre toute prière musulmane, comme est centrale, au cœur de l’Eucharistie, la Prière du Notre Père »).

◊ Rabbin Yeshaya DALSACE, Journaliste, comédien et metteur en scène. Franco-israélien. Il fait des études de droit à Paris, puis de théâtre au Théâtre National de Chaillot avec Antoine Vitez. Il fait son Alya en 1990, son service dans Tsahal, il est journaliste à Kol Israël, enseigne la dramaturgie à l’Université hébraïque. Il fait un Master israélien d’études juives, est créateur et rédacteur du site francophone massorti.com, collaborateur régulier du site akadem.org, conférencier (Alliance Israélite, OSE, Centre communautaire, AJC, colloques et formations universitaires). Marié et père de cinq enfant, il est aujourd’hui le rabbin de la Synagogue Massorti Dor Vador à Paris.

Anne DAMBRICOURT-MALASSE, Docteur du Muséum National d’Histoire naturelle. Paléo-anthropologue au CNRS. Chercheuse au Muséum National d’Histoire naturelle et spécialiste de l’évolution. Fondatrice de l’Institut Teilhard de Chardin, Evolutions, Sciences, Consciences. Anne Dambricourt Malassé est Habilitée à Diriger des Recherches. Formée depuis trente ans à l’Ecole de Paléoanthropologie du Muséum national d’histoire naturelle dans la lignée des paléontologues Pierre Teilhard de Chardin, Jean Piveteau, Henry et Marie Antoinette de Lumley et Yves Coppens, elle mène ses recherches à l’interface des fossiles, des troubles de l’équilibre de la denture, de la posture et de la psychomotricité. Elle développe des collaborations avec différents centres de recherche en Chine et dirige la Mission Archéologique Française en Inde du Ministère des Affaires Etrangères avec le parrainage du Pr. Yves Coppens. Elle dirige également un enseignement de l’Ecole doctorale du Muséum. Outre ces fonctions, elle a été membre du Conseil national des Universités (CNU), archéologue consultante au Ministère des Affaires Etrangères et cooptée Secrétaire générale de la Fondation Teilhard de Chardin (1990-2006) hébergée à la Bibliothèque centrale du Muséum.

André DANZIN, Polytechnicien, ingénieur de l’Ecole Supérieure d’Electricité, docteur ès – sciences économiques, ancien vice-président directeur général de Thomson CSF et président du Comité Européen de Recherche et Développement auprès de la Commission de Bruxelles ; président d’honneur du Forum International des Sciences Humaines (FISH), de l’Association française pour la cybernétique économique et technique (Afcet), de l’Association française pour le développement de l’analyse de système (Afdas); membre du comité exécutif du Club de Rome (depuis 1978) ; auteur du Traité Electronique de l’encyclopédie les Techniques de l’Ingénieur ; auteur ou co-auteur de Science et renaissance de l’Europe (France Empire, 1979), la Société française et la technologie (La Documentation française, 1981), La croissance ? Autrement (E.E.T.I., 1993), Naissance d’une civilisation (Unesco, « Défis », 1998), Charles De Fréminville, pionnier de l’organisation scientifique du travail (Aubin, 2000), Net-travail, création-destruction de métiers (Economica, 2001), Teilhard de Chardin, visionnaire du monde nouveau (éd. Du Rocher, 2005).

◊ Pasteur Gill DAUDE, Paris

Renaud DAVID, agrégé d’histoire, il pratique le bouddhisme de Nichiren Daïshonin au sein de la Soka Gakkaï qui vient de prendre la dénomination dl’ACSBN, Association Cultuelle Soka du Bouddhisme de Nichiren (un courant du Bouddhisme Japonais).

Michel DELAHOUTRE, théologien ayant engagé le dialogue avec la pensée indienne, ancien professeur à Institut Catholique de Paris et à l’Ecole Laïque des Religions.

Chantal DELSOL, professeur de philosophie à l’Université de Marne-la-Vallée, membre de l’Institut de France (académie des sciences morales et politiques), auteur d’ouvrages de philosophie, d’essais, de romans, traduits en dix langues. Lauréate du prix Mousquetaires et du prix de l’Académie des sciences morales et politiques. Elle a publié entre autres, Le Pouvoir central (PUF, 1985), La Politique dénaturée (PUF, 1986), Les idées politiques au XXème siècle (PUF, 1991), L’Etat subsidiaire (PUF 1992), Le principe de subsidiarité (PUF 1992), L’irrévérence, essai sur l’esprit européen (Mame, 1993), L’Enfance nocturne (Mercure de France, 1993), L’Autorité (PUF, 1994), Le souci contemporain (Complexe, 1994), Quatre (Mercure de France, 1998), Eloge de la singularité – essai sur la modernité tardive (La Table Ronde, 2000).

Malick DIAWARA est journaliste multimédia et reporter (Agence TradeContinents), diplômé en Communication multimédia et en Histoire des Relations Internationales (Institut des Hautes Etudes Européennes de Strasbourg), chargé de cours en approche culturelle des économies et marchés du Sud dans l’Enseignement supérieur commercial. Etre Artisan de paix est un engagement pour une meilleure tolérance et fraternité sur le chemin d’un l’Universel concret, unité plurielle faite de dialogues Interculturels et Interreligieux.

Gérard DONNADIEU, ingénieur des Arts et Métiers, docteur en Sciences Physiques, professeur émérite de physique à l’Université, membre du Conseil Economique et Social pendant cinq ans avant de devenir Directeur d’Etudes à l’Institut Entreprise et Personnel, puis Professeur associé à l’IAE de Paris I, actuellement professeur de Théologie fondamentale à l’Ecole Cathédrale, aux Bernardins et au Centre Sèvres. Secrétaire général de l’Association Française de Sciences des Systèmes (AFSCET) et président émérite de l’association « Les amis de Pierre Teilhard de Chardin ».

Raphaël DRAÏ est professeur agrégé de Sciences Politiques (université d’Aix Marseille, laboratoire de théorie juridique), directeur de recherches à l’école doctorale de recherches en psychanalyse et psychopathologie (université de Paris VII), ancien directeur de l’Institut d’Études Hébraïques de Paris, vice-président juif des Artisans de Paix de 1998 à 2003. C’est à lui que le récit évangélique de la Transfiguration apparut à la fin du week-end sur Elie, comme le paradigme des Artisans de Paix : « comme Moïse, Jésus et Elie s’entretiennent au sens fort où ils se tiennent ensemble sur le Mont Thabor, Juifs, Chrétiens et Musulmans sommes invités à nous entre-tenir » s’écria-t-il ! « Si nous nous tenons ainsi, quelque chose de la matière du monde sera transfiguré » ajouta Paula Kasparian… « Et cela constitue un véritable changement de paradigme des religions, au sens de Kuhn » continua-t-il. Chercheur interdisciplinaire ayant entrepris de remettre en communication les problèmes politiques et la mentalité biblique, il est l’auteur, entre autres, d’Identité juive, identité humaine, Armand Colin 1995, P.U.F 1996 ; Freud et Moïse, psychanalyse, loi juive et pouvoir, Economica 1997 ; La traversée du désert, Fayard, 1988 ; 3 ouvrages sur La Communication prophétique dont L’économie Chabbatique, Fayard 1998 ; Lettre au Pape sur le pardon au peuple juif, Archipel 1998 ; La Torah, Michalon, 1999 ; L’Etat purgatoire, 2005 ; La République brûle-t-elle ? 2006.

Michel Genko DUBOIS, Enseignant Bouddhiste dans la lignée du Zen Soto de Taizan Maezumi Rôshi. Après avoir accompli le cursus des kôans de cette lignée, il a reçu en 2007 la transmission du Dharma de Genpo Merzel Rôshi. Il a également étudié avec Bernie Tetsugen Glassman Rôshi, Maezumi Rôshi et Deshimaru Rôshi, et reçu des enseignements de plusieurs lamas tibétains, dont Chhoje Tulku Rinpoché et Tsoknyi Rinpoché. Il prend part en 1980 à la « Long Walk for Suvival », une marche spirituelle de San Francisco à New York menée par des amérindiens afin de prier pour la paix dans le monde et la fermeture des exploitations d’uranium dans les réserves indiennes. Dans les années 1980, il coproduit et coécrit le film documentaire « The Spirit of Crazy Horse » qui raconte l’histoire des indiens Lakotas (Sioux) et de leur combat pour recouvrer leur terre sacrée, les Black Hills du Dakota du Sud. Aumônier de prison, cofondateur de « S’éveiller – un Collectif de bouddhistes engagés » ainsi que de l’association humanitaire « L’Un Est l’Autre », qui distribue des repas aux personnes en situation de précarité à Paris. Membre du Comité interreligieux de la famille franciscaine ainsi que des Zen Peacemakers, association fondée par Bernie Glassman qui unit la pratique du Bouddhisme Zen, l’action sociale et le travail pour la paix. Il enseigne actuellement le Zen à Paris, à Montreuil au Centre Dana et dirige régulièrement des retraites en Catalogne.

◊ Monseigneur André DUPLEIX, ancien recteur de l’Institut Catholique de Toulouse, théologien.

Jean-Paul DURAND op, Professeur honoraire à la Faculté de Droit canonique de l’Institut Catholique de Paris, Doyen honoraire, Lauréat de l’Institut de France, Fondateur d’AIDOP (Agence Internationale Diplomatie et Opinion Publique), membre du Pôle de recherche de l’Institut catholique de Paris «Ethique, morale, institution». Ancien directeur de la Revue d’éthique et de théologie morale (RETM), il est éditeur au Cerf. Doctor honoris causa de la Faculté orthodoxe roumaine de théologie de Cluj-Napoca pour ses études des rapports entre religions & Etats, spécialement sur la notion d’«Eglise nationale». Partenaire d’Artisans de Paix depuis 2012. www.jeanjacques-boildieu.fr/JPD

Mina ENNASRI, psychothérapeute, Tarîqa Naqshbandi

François EUVE sj : docteur ès sciences en physique, théologien, professeur titulaire de la chair pierre Teilhard de Chardin au Centre Sèvres où il dirige la Faculté de théologie.

Michel EVDOKIMOV est au service de la communauté orthodoxe de Chatenay Malabry, délégué de l’œcuménisme pour les orthodoxes en France et professeur à l’Institut Supérieur d’Études œcuménique où il enseigne la mystique, la liturgie, la prière et l’engagement comparés de l’Église d’orient et d’occident. Auteur entre autres, de Le Christ dans la Tradition et la littérature Russe, DDB.

Stelio FARANDJIS, membre du comité d’honneur de l’Académie Européenne des Sciences, des Arts et des Lettres, inspecteur général honoraire de l’Education Nationale, haut commissaire à la Francophonie de 1984 à 2002, ancien secrétaire général de la Francophonie, professeur émérite à Paris Sorbonne, ancien élève de l’Ecole Normale supérieure, licencié en géographie, agrégé et docteur ès Lettres (Histoire) ; auteur de La notion du sacré chez Condorcet, 1978 ; Problèmes de la francophonie, L’Harmattan 1999.

◊ Rabbin Gabriel FARHI, Ordonné rabbin en 1996, après des études au Séminaire rabbinique du Leo Baeck College, à Londres et à Jérusalem. Il fut pendant douze ans, jusqu’en août 2007, l’un des trois rabbins qui anima et dirigea le Mouvement juif libéral de France. Il est depuis septembre 2007 le Rabbin fondateur de l’AJTM, Alliance pour un judaïsme traditionnel et moderne, dont la synagogue Beth Yaacov est située au 48, rue Pelleport dans le 20e arrondissement de Paris. Il est également membre du comité de parrainage de l’association La paix maintenant. Enfin, il tient le poste d’aumônier israélite de l’hôpital européen Georges-Pompidou à Paris depuis son ouverture en 2001, de l’hôpital Corentin-Celton et de l’hôpital Vaugirard. Il intervient régulièrement dans les facultés de médecine parisiennes sur l’éthique médicale ainsi que dans le cadre de DIU sur les soins palliatifs ou régulation des naissances. Le rabbin Gabriel Farhi prend position à plusieurs reprises pour un dialogue entre Israéliens et Palestiniens pour résoudre le conflit du Proche-Orient. Depuis 1999, il donne un « billet d’humeur » le dimanche matin à 8 h 35 sur la radio Judaïques FM en commentant l’actualité. Il a notamment déclaré son soutien au rabbin Gilles Bernheim le 10 février 2008.

Assani FASSASSI, secrétaire général de la Fédération Française des Associations Islamiques d’Afrique, des Comores et des Antilles.

Mühamed FAYCAL-EL-KAROUI, professeur de droit international à l’université Panthéon-Sorbonne, imam à la Grande Mosquée de Paris dit « imam du quartier latin ».

Bétoule FEKKAR LAMBIOTTE, soufie « depuis toujours », fut inspectrice de l’éducation, conseiller culturel à l’ambassade d’Algérie en France, fonctionnaire international expert des relations entre le développement culturel et le développement économique, conseiller de chefs d’État au Sénégal, Senghor puis Abou Diouf. Auteur de La double présence (Seuil, 2007), elle a participé à plusieurs ouvrages collectifs, parmi lesquels Sagesse pour aujourd’hui (Calman Lévy, 1999), Enquête au cœur de l’être (Albin Michel, 2004) et Lettres à Dieu (Calmann-Lévy, 2004). Elle partage sa vie entre Paris et Saïda, en Algérie.

Odile FLICHY, exégète, professeur au Centre Sèvres, facultés de théologie et de philosophie des Jésuites.

Aude FONQUERNIE, médecin psychanalyste, fondatrice de la MAISON SUR LE MONDE dédiée à JACQUES VIDAL et de CLUNY CHEMINS D’EUROPE, déléguée des ARTISANS DE PAIX au SINAI.

Arlette FONTAN, Docteur en philosophie (Sorbonne Paris IV), Professeur à l’Institut Catholique de Toulouse, Co-fondatrice et membre du Conseil de direction de l’I.S.T.R. (Institut de Sciences et Théologies des Religions) de Toulouse, elle enseigne à l’Université du Temps Libre, cycle de philosophie. Elle est la sœur de Jacques Vidal, franciscain, qui participa à l’ouverture de l’Eglise catholique vis-à-vis des religions non chrétiennes après Vatican II. Docteur en philosophie de l’université de Louvain, Co-fondateur de l’I.S.T.R. de Paris sur initiative du cardinal jésuite Jean Daniélou, Coordinateur du Dictionnaire des Religions dont la direction de publication a été assurée par le cardinal Paul Poupard, Jacques Vidal est un grand penseur du symbole. Il se reconnaîtrait certainement dans le Logo choisi par les Artisans de Paix : le Labyrinthe de l’âme en marche vers son Centre. Sa sœur nous le confirme. Mme Arlette Fontan a participé à la transcription de la retraite que donna son frère au Carmel d’Avignon quelques mois avant sa mort en 1987. Elle considère cette retraite comme son testament spirituel. D’une manière non voulue, purement gracieuse, ce testament prend corps parmi les Artisans de Paix.

Jean-Baptiste de FOUCAULD, inspecteur général des finances, commissaire général au Plan (1988-1992), fondateur de Solidarités Nouvelles Face au Chômage et de Démocratie et Spiritualité, auteur de La fin du Social Colbertisme (Belfond 1988) et co-auteur de La révolution du temps choisi (Albin Michel 1980), Une société en quête de sens (Odile Jacob 1995) et de La France en prospective (Odile Jacob 1995).

Claire GARNIER-TARDIEU, Poétesse et écrivaine, Professeur des Universités en didactique des langues à la Sorbonne nouvelle, Docteur d’État ès lettres et sciences humaines, Professeur Honoris Causa de l’Université Linguistique d’Etat Dobrolioubov de Nijni Novgorod, pratique le Sutra du Lotus depuis de nombreuses années. « Le Sûtra du Lotus » ou plus complètement « le Sûtra du Lotus de la merveilleuse loi », en japonais Myôhôrengekyô, est, par excellence, le grand texte bouddhiste de l’Extrême-Orient. Il doit sa fortune à la traduction en chinois de Kumârajîva composée en l’an 406 de notre ère ainsi qu’à son style particulier où abondent paraboles et histoires merveilleuses. L’ouvrage – qui relève de la littérature du Grand Véhicule – expose, entre autres, la doctrine du « Véhicule unique » et la possibilité pour tous les êtres quels qu’ils soient d’atteindre l’éveil. En Chine, l’école Tientai, encore dénommée École du Lotus, fondée par Zhiyi (538-597) en fit son texte fondateur le considérant comme l’enseignement ultime du Bouddha. Le courant du Lotus a été revivifié par le moine Nichiren Daïshonin au 13è siècle au Japon. C’est dans cette tradition que Claire Garnier-Tardieu pratique le bouddhisme au sein de la Soka Gakkaï qui a pris la dénomination d’ACSBN, Association Cultuelle Soka du Bouddhisme de Nichiren.

Claude GÉFFRÉ, o.p., théologien dominicain, enseignant puis recteur (1965/1968) aux Facultés dominicaines du Saulchoir, professeur de théologie fondamentale, herméneutique théologique et théologie des religions à l’Institut Catholique de Paris jusqu’en 1996, directeur de la collection « Cogitatio fidei » aux Editions du Cerf depuis 1970, il fut le directeur de l’École biblique et archéologique française de Jérusalem de 1997 à 1999. Il est l’auteur de nombreux ouvrages notamment sur l’herméneutique et le dialogue interreligieux : Un nouvel âge de la théologie (Cerf 1972), Le christianisme au risque de l’interprétation (Cerf 1983), Passion de l’Homme passion de Dieu (Cerf 1991), Un espace pour Dieu (Cerf 1996), Profession théologien – Quelle pensée pour le XXIème siècle ? (Albin Michel 1999), De Babel à Pentecôte (Cerf 2006), avec Régis Debray : Avec ou sans Dieu ? Le philosophe et le théologien (Bayard 2006).

Michel de GOEDT, carme, approfondissant une réflexion vivante sur ELIE.

Roland GOETSCHEL est professeur émérite d’Histoire de la Mystique Juive à l’Université de Paris-Sorbonne, auteur de « Meïr Ibn Gabbay, le discours de la Kabbale espagnole » (Peters, Louvain, 1981), « Abravanel, philosophe et conseiller des princes » (Albin Michel, Paris, 1995), « La Kabbale » (Que sais je? n°1105, 5ème éd. 1999).

Abd-al-Wadoud GOURAND, philosophe, théologien, enseignant à l’institut International de la Pensée Islamique que dirige Mohamed Mestiri.

Marc-Raphaël GUEDJ, ancien Grand Rabbin de Metz et de la Moselle, ancien professeur au Séminaire israélite de France, est Grand Rabbin à Genève où il préside la Fondation RACINES ET SOURCE, pour la diffusion de la pensée juive, la recherche et le dialogue interreligieux. Profondément engagé dans l’espérance interreligieuse même lorsque l’actualité est douloureuse, il est l’auteur de différents articles dont L’argent et Le Quant-à-soi publiés dans les ACTES DES COLLOQUES DES INTELLECTUELS JUIFS DE FRANCE du CENTRE RACHI, aux éditions Denoël.

◊ Lama GUETCHEU, pratique le bouddhisme himalayen depuis 1992. Il a passé 5 années en retraite stricte dans la tradition yoguique du bouddhisme tibétain. Il a en particulier accompli la traditionnelle retraite de 3 ans et 3 mois de la lignée Shangpa du bouddhisme himalayen. Il offre son expérience en partage en menant une vie laïque et enseigne la méditation au sein de l’association MILAPERA Paris (milarepa-paris.org). Sa présence au sein d’Artisans de Paix est pour lui l’opportunité de célébrer « l’harmonie des divergences » dans un dialogue interreligieux s’appuyant sur l’expérience et encourageant le partage des « moyens habiles » propres à chaque voie. En harmonie avec les paroles du Très Vénérable Kyabjé Kalou Rinpoché, il nous parlera de sa tradition de façon simple et fraîche : « Les enseignements de l’ensemble des grandes traditions spirituelles sont bénis par la compréhension de la nature de l’esprit. » Kyabjé Kalou Rinpoché. Retrouvez Lama Guétcheu sur son blog www.terresderepos.tv.

Vincent GUILLOT, polytechnicien de formation, est consultant en management de profession et féru d’épistémologie par goût.

Kenan GURSOY, Ex-ambassadeur de Turquie auprès du Vatican, Professeur de philosophie morale, spécialiste de l’existentialisme, du soufisme et du dialogue inter-religieux à l’université d’Istanbul, président de la fondation Cenan VAKFI, qui est aussi un couvent soufi gardant la mémoire de son grand père maternel.

Gérard HADDAD, médecin psychiatre et psychanalyste, auteur d’un livre sur Freud et l’Italie où il réfléchit en tant que psychanalyste, sur la pensée juive, la grecque et l’esthétique.

Jérémie HADDAD, Talmudiste.

◊ Rabbin Philippe HADDAD, rabbin de la synagogue des Ulys (Essonne), professeur au Centre Edmond Fleg.

Ghaouthy HADJ-EDDINE SARI-ALI est directeur pédagogique du Cours Montesquieu, président de Ahl El Andalous et de l’Institut Franco-Maghrébin, président honoraire de la conférence mondiale des religions pour la paix, conseiller des recteurs de l’institut musulman de la grande mosquée de Paris V.

◊ Rabbin Gabriel HAGAÏ, Juif orthodoxe de tradition séfarade, formé à Jérusalem pendant 15 ans, initié dans une lignée mystique intérieure à sa tradition, il a été rabbin de communauté dans des synagogues à Jérusalem (10 ans) et à Boston (3 ans), ainsi qu’enseignant dans un collège rabbinique orthodoxe à Jérusalem – puis co-principal de ce même collège – pendant 10 ans. Il est actuellement enseignant-chercheur à l’EPHE (École Pratique des Hautes Études) en collaboration avec l’IRHT (Institut de Recherche et d’Histoire des Textes), comme paléographe-codicologue – spécialiste des vieilles écritures (en hébreu) et des manuscrits hébraïques (surtout médiévaux et de la Méditerranée) –, linguiste (langues sémitiques) et philologue. Il a fondé un groupe judéo-musulman de musique orientale, où l’on chante en arabe et en hébreu, appelé « la Rose et l’Olivier ».

◊ Rabbin Rav Naftali HALEVA, synagogue d’Ortakoy Etz Ahayim, Istanbul. Rabbi Naftali Haleva, ordonné par le El’hanan Theological Seminary Rabbi Isaac de l’Université Yeshiva, a un intérêt particulier pour l’histoire et la culture des Sépharades de l’Empire ottoman. Rabbin Haleva représente en Turquie cet Institut pour les idées et les idéaux juifs.

Khaldoun HAMADE, Zawiya (confrérie) NAQSHABANDIYA.

Tania HEIDSIECK, pianiste concertiste internationale, a eu très tôt l’intuition d’une unité plurielle de la Révélation se livrant dans le triptyque scripturaire Bible hébraïque, Nouveau Testament et Coran. Coopérant avec André CHOURAQUI à son œuvre depuis 1979, elle lui inspira la traduction du Coran et s’engagea à sa demande, dans un commentaire complémentaire de ce texte.

Jean-Loup HERBERT, décédé en 2005, était anthropologue, membre de la commission Islam et laïcité de la Ligue de l’Enseignement. Il a publié des travaux sur le Guatemala, le Brésil et différents pays musulmans. Il écrit régulièrement dans le magazine La Médina. Articles récents: Hommage à A. Chouraqui et Evénement prophétique et mémoires métamorphiques (in Mémoire du XXIème siècle, éd. Le Rocher, 1999).

Shlomo HIZAK, directeur de l’AMI-Centre de Jérusalem de Recherche Biblique, synagogue Yssa-Brakha qui signifie « Il portera Bénédiction ».

Béatrice HOLLARD-BEAU, pasteure de l’Eglise Réformée de Paris-Plaisance

Karim IFRAK, né au Maroc, Islamologue franco-marocain, Docteur de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, spécialité : Histoire des Textes, des documents et civilisation du livre. Chargé de recherche au C.N.R.S. Il travaille sur les « Doctrines de l’antiquité tardive. Philosophie arabe : innovations, héritages grec et syriaque, postérité latine ». Chercheur-conférencier, Karim IFRAK s’intéresse à l’histoire intellectuelle, à la production du savoir et à la vie de la pensée dans les mondes musulmans, de même qu’à la codicologie (science de l’histoire des manuscrits) pour les livres arabes, en particulier à l’histoire du Muṣḥaf (livre coranique). Inscrit dans cette veine, il travaille à l’achèvement de son livre : » Du Coran au Muṣḥaf. Histoire d’un livre né sacré ». Il est l’auteur de « Histoire du livre imprimé au Maroc. Aux origines d’une mutation au royaume chérifien (1865-1956) » (thèse de doctorat). Cet intérêt pour l’histoire du livre coranique ne va pas de soi, puisque dans l’esprit des Musulmans, le livre coranique venant de Dieu, n’a pas besoin de recherches historiques. La question de la légitimité du pouvoir est apparue après la mort du prophète de l’Islam, qui lui, était resté silencieux sur la question. Elle va être discutée avec le risque d’instrumentalisation du Livre.

Razvan IONESCU est orthodoxe et diacre se destinant à la prêtrise. Il est également ingénieur, doctorant en imagerie médicale à l’Université de Technologie de Compiègne (Centre d’Imagerie Médicale Avancée) et étudiant en théologie (maîtrise) à l’Institut SAINT SERGE de Paris. Il explore le champ du rapport entre sciences et religion.

Gérard ISRAEL, Philosophe, historien, ancien député au Parlement européen, membre de la commission nationale consultative des Droits de l’Homme, directeur fondateur de la revue « Les nouveaux cahiers » (1965-1996).

Michèle JARTON, diplômée en droit, en histoire, de l’Ecole des Langues Orientales, de l’Ecole du Louvre et de l’Ecole Pratique des hautes Etudes, est professeur de droit canonique à l’Institut Catholique de Paris (ICP) et d’histoire des religions à l’Ecole Laïque des Religions, traductrice et enseignante dans le cadre du programme européen « Gratianus ». Elle est l’auteur de L’encyclopédie des religions (Larousse 1996), Le Messie (Colloque de Cerisy) et de L’épopée du Catholicisme, 2000 ans d’histoire de l’Eglise (L’Atelier, 2001). Disciple de Sainte THERESE D’AVILA et engagée dans le dialogue avec le judaïsme, elle a travaillé avec différents directeurs du C.R.I.F. et du CONSISTOIRE CENTRAL DE FRANCE, sur des textes émis par ces organismes ou par le SAINT SIEGE DE ROME.

Saeid JAZARI MAMOEI, Théologien shiite et Professeur de l’université des Religions à Qom – Qom est la plus ancienne ville shiite de l’Iran : conquise en l’an 23 de l’Hégire, elle fut le lieu de refuge pour les musulmans qui soutenaient les descendants de l’Imâm ’Ali et s’opposaient aux califes omeyades et abbassides ; elle devint à partir du milieu du IIe siècle de l’Hégire un important centre de théologie chiite, et reste encore aujourd’hui l’un des centres les plus importants du chiisme duodécimain dans le monde. Grand Mufti du Shiisme en Europe, Mr Saeid JAZARI MAMOEI est Docteur de l’Ecole Pratique des Hautes Etudes, Vème section – Auteur de « La fondation de «L’école du Tafkîk» : Mīrzā Mehdī Esfahānī (1886-1946) et ses disciples » (thèse de doctorat). Il travaille actuellement avec le Pr Pierre Lori, enseigne à l’institut Catholique de Paris et est membre du GREC de Paris.

◊ Frère Gwenole JEUSSET, Franciscain, Chargé de l’interreligieux dans la tradition franciscaine.

Alain JOLY, pasteur de l’Eglise Luthérienne des Billettes.

◊ Rabbin Mikaël JOURNO, Rabbin de la synagogue Chasseloup-Laubat (Paris 75015). Membre du Consistoire. Aumônier des hôpitaux. Secrétaire de la Conférence Générale des Rabbins de France, membres du Consistoire. Conseiller spirituel du Grand Rabbin de Paris.

Paula KASPARIAN, économiste et philosophe, présidente des Artisans de Paix, responsable de la recherche « Artisans de Paix » depuis 1997. Chargée du suivi du Programme de recherche et de formation N°4 d’AIDOP « Pardon, réconciliation, justice », Présidente du Séminaire spécialisé de recherche et de formation AIDOP “Spiritualité de l’interreligieux” (Artisans de Paix) depuis 2012.. Auteur d’une thèse de doctorat ès sciences économiques en épistémologie et histoire de la pensée économique sur « Les apports de Jean Piaget à l’épistémologie des sciences sociales » (1983) et d’une thèse de doctorat ès lettres en philosophie sur « Le toucher de l’esprit. Connaissances révélées et connaissances scientifiques » (2001), Paula Kasparian vit en synergie la pratique et la pensée de l’interlocution qu’elle met en oeuvre dans le cadre des Artisans de Paix. Elle assure la direction des cycles de conférences Artisans de Paix depuis qu’ils existent, c’est-à-dire depuis 1997. La pensée systémique inaugurée par Jean Piaget, combinant la circularité (l’interdépendance des questions) et la linéarité (le progrès du questionnement) est à l’œuvre dans la conception de ces cycles. Conçu comme une science du vivant, le modèle systémique utilise en épistémologie, des catégories à l’œuvre dans la pensée de la vie organique (assimilation, différenciation et accommodation, équilibration majorante) : l’élargissement d’un cercle de la connaissance où toujours interagissent un sujet (avec ses structures de l’assimilation) et un objet (en cours de différenciation plus ou moins continue), s’effectue lorsque se produit un progrès de l’équilibration sujet / objet (une équilibration majorante). Ce qui rend possible cette pensée en spirale où l’élargissement de la connaissance objective suppose l’approfondissement des structures de l’assimilation des sujets, c’est le ressourcement de ceux-ci en un point irreprésentable qu’Elie Bernard-Weil appelle le « non-modèle » et qu’en tant qu’artisans de paix, nous reconnaissons comme l’horizon sinaïtique qui nous convoque chacun nommément, avec les traditions qui sont les nôtres et les autres, à savoir, la diversité des horizons de sagesse de l’humanité, à Demeurer à la Racine du Souffle où commence l’interreligieux : en cette demeure, chacun peut se ressourcer dans une parole sans bruit de mots qui est au cœur de l’expérience spirituelle. Elle se reconnaît dans les signifiants de la Révélation Sinaïtique interprétée diversement par l’altérité des traditions de l’humanité. Itinéraire spirituel

Larki KECHAT est recteur de la mosquée Adda’wa de Paris. Il a eu le mérite de créer dans la Mosquée, un véritable espace d’échanges socio-culturels, s’inspirant du verset 48 de la sourate 5 concernant le respect de la diversité des communautés humaines. Y sont débattues des questions d’actualité concernant la recherche d’une sagesse pour aujourd’hui.

◊ Sheik Nail KESOVA, responsable du Tekke de Galata. Le Tekke des derviches tourneurs fut un ancien monastère construit au 15ème siècle qui fut par la suite reconstruit au 18ème siècle pour devenir un couvent de derviches tourneurs. Les derviches tourneurs viennent de l’ordre musulman soufi créé à Konya, ville située dans la partie orientale de la Turquie. Les derviches tourneurs sont nommés ainsi du fait de leurs danses traditionnelles consistant à tourner de plus en plus vite sur eux-mêmes lors d’une danse appelée sema en turc. Actuellement, le Tekke des derviches tourneurs comporte un petit musée exposant un certain nombre d’objets et instruments de musique relatifs aux derviches tourneurs. Il s’agit du seul lieu de l’établissement soufi accessible aux visiteurs.

Ossama KHALIL, poète, directeur de l’Espace le Scribe l’Harmattan, Arts et Cultures des Cinq Continents.

Théo KLEIN, ancien président du CRIF est un homme de dialogue, épris de paix. En 1986, il a co-présidé avec le Cardinal Albert Decourtray, la commission de recherche d’une solution positive au problème du Carmel d’Auchwitz. En 1988, il initiait avec Hammadi Essid, représentant à Paris de la ligue arabe, un dialogue exemplaire fondé sur le respect et l’écoute mutuels. Il est partisan d’une paix fondée sur la négociation.

Saïd Ali KOUSSAY, président de l’amitié islamo-chrétienne

◊ Rabbin Rivon KRIGIER, rabbin de la synagogue ADATH SHALOM (assemblée de paix), courant Massorti visant l’alliance entre tradition et modernité.

François LACOSTE, architecte de l’Église du Baptême du Christ, membre de la Communauté de l’Agneau.

Catherine LALUMIERE, docteur en droit public et en sciences politiques, maître de conférences auprès des Universités de 1960 à 1981 (Rennes, Bordeaux, Paris I), députée de la Gironde (1981-1989), secrétaire d’Etat et ministre (1981-1986) notamment secrétaire d’Etat chargée des affaires européennes (1984-1986), secrétaire générale du Conseil de l’Europe (1989-1994), députée au Parlement européen (1994-2004), vice- présidente du Parlement Européen (2001-2004), actuellement présidente de la Maison de l’Europe de Paris . Elle est l’auteur de nombreux rapports et études notamment sur Les Droits de l’homme dans le monde, La PESC (Politique extérieure et de sécurité commune) et la PESD (Politique européenne de sécurité et de défense), Les relations entre l’Union européenne et la Russie, La culture de l’Europe, la diversité culturelle et l’interculturalité, La fonction publique européenne et en particulier l’égalité des chances entre les hommes et les femmes. Elle est membre et vice-présidente du Parti Radical de Gauche ainsi que d’ associations à vocation européenne : vice-présidente du Mouvement européen international, vice-présidente du Mouvement européen en France, présidente de Relais-Culture Europe, membre d’honneur de l’Institut Robert Schuman pour l’Europe.

Jean LAMBERT, chercheur au Centre d’Études interdisciplinaires des faits religieux CNRS-EHESS, agrégé de philosophie et docteur ès Lettres et Sciences humaines, auteur de Le Dieu distribué, une anthropologie comparée des monothéismes, Cerf 1995.

Sabine LEBLANC, professeure des religions

Patrick LECOUVE sss, père de la Société du Saint Sacrement

Arouna LIPSHITZ, docteur ès lettres, sémanticienne, initiée swami (Vedanta), ancien professeur de yoga, chercheur en psychanalyse et en kabbale, écrivain, enseigne « la voie de l’amoureux » dans les séminaires qu’elle anime.

Edmond LISLE, directeur émérite de recherches au CNRS, ancien directeur scientifique du département des Sciences Sociales, universitaire, docteur honoris causa de l’Université de Bristol, responsable du Programme Chine de ParisTech (échange entre Grandes Ecoles d’Ingénieurs de Paris et Grandes Ecoles chinoises). Président d’honneur des Artisans de Paix. Président de la Fraternité d’Abraham. Homme vivant aux frontières, il a la double nationalité britannique et française ; anglican, il a vécu un moment en Israël.

Didier LONG, consultant international en matière politique et religieuse, société EUCLYD

Nassib MAHFOUZ, homme de lettres, engagé dans la vie de l’U.N.E.S.C.O. où il a représenté la Syrie.

Joseph MAÏLA, chrétien d’orient (maronite), co-fondateur des Cahiers de l’Orient, membre des comités de rédaction d’Études et d’Esprit, docteur en philosophie et en sciences politiques, Professeur à la Faculté des Sciences Économiques et Sociales de l’Institut Catholique de Paris (FASSE), Vice doyen de la FASSE en 1997, fondateur du Centre de Recherches pour la paix de l’Institut Catholique de Paris, Doyen de la FASSE de 1998 à 2004, Recteur de l’Institut Catholique de Paris en 2004 – 2005.

Mehrézia MAIZA, traductrice.

Salomon MALKA, journaliste, producteur d’émissions sur radio juive.

François MARTY s.j., membre de la Compagnie de Jésus et fidèle des Artisans de Paix depuis le commencement des conférences, professeur à la Faculté de Philosophie du Centre Sèvres, correspondant de la Commission d’Art Sacré du Centre National de Pastorale Liturgique, auteur de La perfection de l’homme chez saint Thomas d’Aquin (Analecta Gregoriana, Rome, 1962), La naissance de la métaphysique chez Kant (Beauchesne, Paris, 1980 et 1997), La bénédiction de Babel (Cerf, Paris, 1990), L’homme habitant du monde (Honoré Champion, Genève 2004) et Sentir et goûter dans les exercices spirituels de saint Ignace (Cerf – Cogitatio Fidei, Paris 2004), ainsi que de nombreux articles, en particulier, Esthétique et morale (Christus, Juin 1970), Crise de l’art et crise de l’esthétique dans la pensée kantienne (Revue d’éthique et de théologie morale, juin 1992) et différents articles sur les sens spirituels et les exercices de Saint Ignace. Il a travaillé tout autant la spiritualité que l’épistémologie et l’esthétique dans leur relation, en occident mais aussi en contact avec la Chine.

Michel MASSON, linguiste, professeur d’hébreu à l’université Paris III, auteur d’Elie ou l’appel du silence, Cerf, 1992.

Lucien MASSONG, pratique le bouddhisme de Nichiren Daïshonin au sein de la Soka Gakkaï qui vient de prendre la dénomination d’ACSBN, Association Cultuelle Soka du Bouddhisme de Nichiren (un courant du Bouddhisme Japonais).

Jacques MASUREL, ancien président et directeur général de sociétés textiles en Europe et en Asie, actuellement vice-président de l’Association des amis de Pierre Teilhard de Chardin, rédacteur en chef de la revue Teilhard aujourd’hui, il est auteur de La vente multi-niveaux (Interconcept, 1994) et de Questions pour un monde en devenir (Aubin, 2000) ; co-auteur de Teilhard de Chardin, visionnaire du monde nouveau (éd. Du Rocher, 2005).

Jean-François MATTEI, membre de l’Institut Universitaire de France, professeur de philosophie à l’Université de Nice Sophia-Antipolis et à l’Institut d’Etudes Politiques d’Aix-en-Provence, il est reconnu comme l’un des plus remarquables métaphysiciens d’aujourd’hui. Directeur de La naissance de la raison en Grèce, Actes du Congrès de Nice de mai 1987 (Paris, PUF, 1990) et des Œuvres philosophiques, volume III de l’Encyclopédie philosophique universelle (2 tomes, Paris, PUF, 1992), il est l’auteur de L’Etranger et le Simulacre – Essai sur la fondation de l’ontologie platonicienne (PUF, 1983) et en collaboration avec Dominique JANICAU, La métaphysique à la limite – cinq études sur Heidegger (PUF, 1983) ; puis L’ordre du monde – Platon – Nietzsche – Heidegger (PUF, 1989) ; Les modes de pensée philosophique in Histoire des mœurs vol.II (Gallimard, 1991); Pythagore et les Pythagoriciens (PUF, 1993) ; Platon et le miroir du mythe – De l’âge d’or à l’Atlantide (PUF, 1996) ; La barbarie intérieure – Essai sur l’immonde moderne (PUF, 1999) ; De l’indignation (La Table Ronde, 2004).

Mohamed MESTIRI, docteur ès Lettres en Philosophie, médiéviste, professeur et chercheur en Islamologie à l’Université Catholique de Louvain, ancien directeur de l’Institut International de la Pensée Islamique (av. Michelet à Saint Ouen), IIIT.

André MICALEFF est pasteur luthérien, théologien et écrivain, auteur d’une réflexion approfondie sur l’Algérie.

◊ Mgr Philippe-Marie MIGUET, Métropolite de l’Eglise Syriaque Orthodoxe Antiochienne, Monastère Syriaque Notre-Dame-de-Miséricorde

MITCHELEE est chanteuse. Elle nous invite à la paix par l’harmonie de sa voix.

Nourdine MLANAO est Sociologue, Directeur d’Alpha Conseil (stratégie en développement),Président du Conseil National de la Diversité Républicaine, Instigateur du voyage des 17 imams français en Terre Sainte au même moment que les Artisans de Paix, Chargé d’organiser des rencontres avec des jeunes de banlieues et Délégué dans l’Océan Indien pour les Fraternités Artisans de Paix.

Émile MOATTI, ancien élève de l’Ecole polytechnique, il est délégué général des Artisans de Paix et de la Fraternité d’Abraham à Jérusalem où il s’est ressourcé spirituellement de 1968 à 1973. Il milite pour un approfondissement du cœur éthique des religions, et pour leur coopération en vue de construire un monde meilleur pour tous. Secrétaire général de la Fédération Sépharade de France, il est aussi membre du Comité Directeur de l’Amitié Judéo-chrétienne de France et de la section française de la W.R.C.P. (World Conference on Religions and Peace) qu’il représente à l’UNESCO, ancien vice-président de la Fraternité d’Abraham, délégué des A rtisans de Paix à Jérusalem. Co-auteur de Abraham (Centurion).

Marie-Elisabeth MORI, membre du Consistoire SOKA du Bouddhisme de NICHIREN DAISHONIN qui vient de prendre la dénomination dl’ACSBN, Association Cultuelle Soka du Bouddhisme de Nichiren (un courant du Bouddhisme Japonais).

Robert MUNNICH, polytechnicien, ingénieur de l’aéronautique et de l’espace, président d’honneur de la Synagogue Chasseloup-Laubat à Paris.

Lionel NACCACHE, neurologue, docteur en neurosciences cognitives et ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm. Il consacre son activité médicale et scientifique à l’exploration des bases cérébrales de la conscience à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière, et au sein de l’unité INSERM neuro-imagerie cognitive à Orsay. Il a publié Quatre exercices de pensée juive pour cerveaux réfléchis – Le judaïsme à la lumière des neurosciences (éditions in press, 2003).

Rafic NAHRA, prêtre maronite libanais vivant à Jérusalem, enseignant à Jérusalem et à Paris (Collège des Bernardins).

Emmanuel OLLIVIER, a travaillé et travaille toujours en Asie du Sud Est – en Thaïlande, au Laos et au Cambodge – pour permettre à des personnes de renouer avec un travail respectueux de leur culture à travers le commerce équitable, autour de la soie notamment. Suite au Tsunami en Asie du Sud est, il rencontre la tradition du Bouddhisme Theravada (Bouddhisme ancien) dit aussi Hinayana (Petit Véhicule) dont la finalité est « l’arhat » (évacuation du monde, avec ou sans reste). Il décide de prendre un congé pour mener une vie de moine en partie dans un monastère en Thaïlande, en partie comme moine errant dans le nord de l’Asie, vivant dans des grottes et des forêts la tradition des moines du Theravada. En 2007 il s’engage dans l’accueil des personnes en grande exclusion à Paris, réfléchissant sur de nouvelles manières de pratiquer l’action sociale. Il préside l’Amiral, un bateau de croisières reconverti en centre de réinsertion sociale pour grands exclus, prenant en considération la personne dans toutes ses dimensions et stationnant sous le pont de Neuilly. Il préside aussi l’association Terre d’éveil.

Georges ORDONNAUD, ancien Adjoint de l’Administrateur général du Plan, il a effectué des missions de coopération en Afrique noire, notamment en Côte d’Ivoire, puis en Asie où il a dirigé pendant cinq ans la Mission d’Aide Economique et Technique et le poste d’Expansion Economique au Laos juste avant l’effondrement dramatique de ce Royaume. Membre de cabinets ministériels (Coopération et Information), il a été chef du Service Juridique et Technique de l’Information, puis directeur adjoint de l’Institut des Hautes Etudes de Défense Nationale. En même temps, il a approfondi sa connaissance des œuvres de Pierre Teilhard de Chardin découvertes après la mort de celui-ci, en 1955. Secrétaire de la Fondation de P. Teilhard de Chardin depuis la mort de Jeanne Mortier en 1982, il est convaincu de l’actualité de la vision de Teilhard. Estimant qu’il fallait désormais aller à la rencontre des autres sur le terrain de leurs spécialités, il a créé plusieurs associations dont en 1986, « Convergence et Progrès », destinée à faire connaître les applications « politiques » au sens noble du terme, de la vision teilhardienne ; mais aussi « Institut du Pacifique », « France -Thaïlande » et « Institut européen du Pacifique ». Il préside actuellement ces associations ainsi que l’association des Amis de Pierre Teilhard de Chardin.

Marc-Alain OUAKNIN, rabbin et docteur en philosophie, est professeur à l’Université de Bar-Ilan en Israël, directeur du Centre de recherches et d’études juives – Aleph – à Paris et auteur de nombreux ouvrages : Les dix commandements (Seuil 1999), Je suis le marin de tes yeux (Alternatives 2000), Mystères de la Kabbale (Assouline 2000), Invitation au Talmud (Flammarion 2001), C’est pour cela qu’on aime les libellules (Points Seuil 2001), Dieu et l’art de la pêche à la ligne (Bayard 2001).

◊ Professeur Hdr. Archimandrite Grigorios D. PAPATHOMAS, Professeur de Droit Canonique en Grèce, à la Faculté de Théologie du Département « Histoire de l’Eglise », de l’Université nationale et capodistrienne d’Athènes. Professeur de Tradition Canonique en France, à l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint Serge de Paris. Président du pôle Œcuménisme du Programme 4 d’AIDOP : « Pardon, Réconciliation, Justice ».

Marthe PEYRAT–EMON, poète, responsable de l’atelier « Ecrire » au Centre Sèvres.

Vincent PILLEY, pratique le bouddhisme de Nichiren Daïshonin au sein de la Soka Gakkaï qui vient de prendre la dénomination d’ACSBN, Association Cultuelle Soka du Bouddhisme de Nichiren (un courant du Bouddhisme Japonais).

Patrice de PLUNKETT, essayiste, journaliste, écrivain.

◊ Lama PUNTSO, formé par une retraite spirituelle traditionnelle de 3 ans, 3 mois 3 jours, telle que les retraites sont pratiquées dans la lignée KAAGYUPA du Bouddhisme tibétain, en charge du Centre Bouddhiste Tibétain Dhagpo Kaagyu Ling dans le Périgord noir.

Marc RASTOUIN sj professeur d’exégèse à la Faculté jésuite de philosophie (au Centre Sèvres.):

◊ Lama Jigmé RINPOCHE, représentant en Europe d’un des quatre courants du bouddhisme tibétain, celui de la lignée KAAGYUPA.

Claude RIVELINE, ancien élève de l’Ecole polytechnique, ingénieur général des mines et professeur de gestion à l’Ecole des mines de Paris, a inauguré un département de recherches en sciences humaines dans cette école. Il est l’auteur entre autres, de Le corps en question – réflexions sur les rituels juifs, Centre Edmond Fleg, Paris 2002.

Christian ROGEZ, Conseiller national de Pax Christi. Membre du Conseil National d’Organisation « Ensemble pour l’Europe ».

Jacques ROSSIGNOT, auteur producteur d’émissions culturelles pour la télévision.

Khaled ROUMO, auteur et poète, directeur artistique de WAJD – Musique du monde et Chant lyrique. Il a travaillé sur les questions de l’interdisciplinarité et de l’interculturalité.

Olivier-Marie ROUSSEAU ocd, Provincial des Carmes Déchaux de la Province de Paris (comprenant les couvents d’Avon, de Paris, de Lisieux, de Lille et de Bagdad)

Olivier SAYADI, enseignant, chercheur en histoire juive et dialogue interreligieux.

Daniel SIBONY est docteur d’Etat en mathématiques et philosophie, psychanalyste, issu de langues et de cultures multiples. Il anime un séminaire sur la clinique psychanalytique et l’écrit littéraire : Transmissions singulières (démontages et interprétations de montages cliniques, poétiques, sacrés, médiatiques…). Auteur d’une vingtaine de livres, Daniel SIBONY a écrit entre autres, La Haine du désir (Bourgeois, 1978), Le Groupe inconscient. Le lien et la peur (Bourgeois, 1980), L’Amour inconscient (Grasset, 1983), Entre dire et faire. Penser la technique (Grasset, 1989), Les trois monothéismes (Seuil, 1992), Nom de Dieu. Par delà les trois monothéismes (Seuil, 2001).

Yves SIMOENS sj, exégète, professeur au Centre Sèvres, facultés de théologie et de philosophie des Jésuites. A fait des travaux réputés sur l’Evangile de Jean.

Faouzi SKALI est docteur ès lettres, lui-même soufi. Il a fondé en 1994 le Festival des musiques sacrées de Fez l’année de la naissance de notre association. Membre du Conseil d’administration des Artisans de Paix, il réside habituellement au Maroc.

Alain SUIED, un des plus grands poètes juifs de la fin du XXème siècle et du début du XXIème (décédé en 2008).

◊ Archimandrite SYMEON, prieur du Monastère orthodoxe dédié à Saint Silouane.

Marc TARDIEU, écrivain, pratique le bouddhisme de Nichiren Daïshonin au sein de la Soka Gakkaï qui vient de prendre la dénomination d’ACSBN, Association Cultuelle Soka du Bouddhisme de Nichiren (un courant du Bouddhisme Japonais).

Olivier TEILHARD DE CHARDIN, curé des Batignolles, petit neveu de Pierre Teilhard de Chardin sj.

Christoph THEOBALD sj, docteur en théologie de l’Université de Bonn (Allemagne), fut doyen de la faculté de théologie du Centre Sèvres à Paris où il enseigne la théologie fondamentale et dogmatique, tout en poursuivant des travaux de recherche et de publication dans les domaines d’herméneutique théologique et philosophique. Membre de la Fondation Concilium et rédacteur aux Recherches de Sciences Religieuses, il a publié Maurice Blondel und das Problem der Modernität (Frankfurter Theologische Studien n°35, Francfort-sur-le-Main, Knecht, 1988), La Foi trinitaire des chrétiens et l’Enigme du lien social dans Monothéisme et Trinités (Facultés universitaires Saint-Louis, Bruxelles, 1991), La pensée musicale de Jean-Sébastien Bach en collaboration avec PhilippeCHARRU (Cerf, Paris, 1993), La Révélation (L’Atelier, Paris, 2001), Le cas Jésus-Christ avec Pierre GIBERT (BAYARD, 2002) et Présences d’Evangile – Lire les Evangiles et l’Apocalypse en Algérie et ailleurs (L’Atelier, Paris, 2003).

T. Xuan THUAN, astrophysicien.

Ioan TOADER, docteur en histoire des religions et anthropologie religieuse (Paris-Sorbonne) et en théologie (Institut Catholique de Paris et Institut Orthodoxe Saint Serge), professeur à l’Université Babes-Bolyai de Cluj en Roumanie, auteur de La prédication, message divin et communication en Roumanie (thèse, Paris 1996), Parole et prédication dans le contexte liturgique orthodoxe (Revue Transversalité n°75, 2000).

Mohamed TROUDI, docteur en droit, chercheur en relations internationales et stratégiques, associé à l’IIES, Paris.

Mwayila TSHIYEMBE, professeur de sciences politiques à l’Université de Nancy, directeur de l’Institut Panafricain de Géopolitique de Nancy.

Christian VALANTIN, avocat à la Cour, Dakar (Sénégal) ; engagé auprès du président Abou Diouf dans la francophonie en 2003 – 2004.

Robert VALLEE, mathématicien d’inspiration philosophique, intéressé par l’épistémologie et la théorie des systèmes. Polytechnicien, docteur-és-sciences (mathématiques), diplômé du Massachusetts Institute of Technology (MIT). Chargé de recherches au CNRS et directeur adjoint de l’Institut Blaise Pascal (1956-1958), maître de conférences à Supaéro (1958-1962), à l’Ecole Polytechnique (1961-1971), maître de conférences puis professeur à la Faculté des sciences de Besançon (1962-1971), professeur (1971-1987) puis professeur émérite de l’Université Paris XIII – Nord (depuis 1987), doyen honoraire de la faculté de Sciences économiques de l’université Paris – Nord, chargé de cours de doctorat à l’université Paris I – Panthéon Sorbonne (1975-1987) et à l’université Paris II – Panthéon Assas (1988-1989). Président de la World Organisation of Systems and Cybernetics, secrétaire général du Centre pour la synthèse d’une épistémologie formalisée (depuis 1994), rédacteur en chef de la Revue internationale de systémique (1986-1988), administrateur de l’Association internationale de cybernétique, membre de l’International Society for the Systems Sciences et de l’American Society for Cybernetics, membre du Conseil d’administration de l’Association française de science des systèmes cybernétiques, cognitifs et techniques (depuis 1998). Auteur de Cognition et Système. Essai d’épistémo-praxéologie (1995), notes aux Comptes-rendus de l’Académie des sciences, publications dans des revues scientifiques françaises et étrangères sur la physique mathématique et la théorie des systèmes. Médaille d’or Norbert Wiener Memorial (1990), docteur honoris causa de l’université de Petrosani (Roumanie, 2000).

Christian VAN NESPEN sj, jésuite d’origine hollandaise, islamologue, vivant actuellement en Egypte la plupart du temps, où il enseigne au Caire, et, un mois par an à Paris, où il enseigne au Centre Sèvres, Facultés jésuites de théologie et de philosophie.

Selami VARLIK, philosophe et musulman, français et turc, Maitre de conférence de philosophie à l’Université 29 Mayis, à Istanbul.

Bertrand VERGELY, normalien supérieur agrégé de philosophie, professeur de philosophie à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris, auteur entre autres de Petite philosophie du bonheur et de Petite philosophie grave et légère parus dans la collection « Pause philo » et remarqués pour leur grand succès en librairie.

Remo VESCIA, homme de lettres teilhardien, conseiller culturel.

Maïté VIENNE, pratique le bouddhisme de Nichiren Daïshonin au sein de la Soka Gakkaï qui vient de prendre la dénomination d’ACSBN, Association Cultuelle Soka du Bouddhisme de Nichiren (un courant du Bouddhisme Japonais).

Claude VIGEE, juif alsacien né en 1921 dans le Bas-Rhin, expulsé d’Alsace à la suite de l’occupation nazie, étudiant en médecine et résistant à Toulouse d’octobre 1940 à fin 1942, il publie ses premiers vers dans la revue résistante Poésie 42 (Seghers). Réfugié aux Etats-Unis en 1943, il se marrie et termine son doctorat en langues et littératures romanes, enseigne la littérature aux USA puis en Israël. Auteur de La lutte avec l’ange (Paris, 1950), La Corne du Grand Pardon (Seghers, 1954), L’été indien (Gallimard, 1957), Le poème du retour (Mercure de France, 1962), Le soleil sous la mer (rassemble des poèmes de 1939 à 1971, Flammarion, 1972), etc.…, Une voix dans le défilé (Nouvelle Cité, 1985), Dans le silence de l’aleph (Albin Michel, 1992), Dans le creuset du vent (Parole et Silence, 2003), Danser vers l’abîme (Parole et Silence, 2004) . Prix international Jacob-Burckhardt (Suisse 1977), Prix Fémina Vacaresco pour la Critique (1979), Prix Johann-Peter Habel (R.F.A. 1984), Grand Prix de Poésie de la Société des Gens de Lettres de France (Paris 1987), Prix de la Fondation du Judaïsme français (1994), Grand prix de Poésie de l’Académie française (1996), Prix de Littérature européenne de la Fondation Würth (2002).

Lucile VIGNON, cantatrice et actrice, a mis en scène et interprété Le château de l’âme de sainte Thérèse d’Avila.

Eric VINSON, enseignant à l’ISP (Institut de Sciences Politiques) de Paris, journaliste, ancien directeur de la revue Prier.

Minh Tri VO, Membre de la Communauté de l’Ordre Interêtre du Village des Pruniers, fondée en 1962 au VN par le moine Thich nhat Hanh, Enseignante du Dharma, élève du Vénérable Thich Nhat Hanh, Congrégation Zen vietnamien, Village des Pruniers. Thích Nhất Hạnh (Nhất Hạnh, en vietnamien, Thích étant un titre), né Nguyễn Xuân Bảo le 11 octobre 1926 à Huế, dans la province de Thừa Thiên-Huế, Vietnam, est un moine bouddhiste vietnamien militant pour la paix. En 1942, il entre au monastère zen de Từ Hiếu. Ordonné moine en 1949, il quitte son monastère peu après pour s’installer dans un temple abandonné de Saïgon. De 1960 à 1963, il étudie les religions comparées à l’Université de Princeton (États-Unis). En 1964, il fonde l’Université bouddhique de Vạn Hạnh. 1966 : Exil en occident. Son combat pacifique, entamé durant la guerre du Viêt Nam, lui vaudra d’être proposé par Martin Luther King pour le prix Nobel de la paix en 1967. Réfugié politique en France depuis 1972, il dirige une branche du bouddhisme zen qui prône la pleine conscience de l’être. Ecrivain, poète, inlassable défenseur de la paix, il figure parmi les personnalités les plus engagées du bouddhisme dans le monde occidental après le Dalaï-Lama. Par des invitations concrètes comme la marche de la Pleine conscience, Thích Nhất Hạnh enseigne l’art de vivre pleinement et met l’accent sur la vigilance et l’attention. Il réside au centre bouddhique du village des Pruniers en Lot-et-Garonne, qu’il crée en 1982, avec la moniale Chân Không. Il donne également des enseignements à travers le monde. « Les chrétiens sont mes frères. Je ne veux pas faire d’eux de nouveaux bouddhistes. Je veux les aider à approfondir leur propre tradition. » dit-il. Et encore : « Le miracle n’est pas de marcher sur l’eau, il est de marcher sur la Terre verte dans le moment présent et d’apprécier la beauté et la paix qui sont disponibles maintenant. » La Paix en soi, la paix en marche, Thích Nhất Hạnh, éditions Albin Michel, 2006. « Il est très important de savoir écouter avec compassion. Écouter avec compassion, c’est écouter avec la volonté de soulager l’autre de sa souffrance, sans le juger ni chercher la dispute. »

Alain-Didier WEILL est psychanalyste et écrivain.

◊ Mgr Boghos Levon ZEKIYAN, Mekhitariste, Professeur à l’Université Pontificale de Rome, Archevêque des Arméniens Catholiques au Patriarcat Arménien Catholique d’Istanbul.


Recherche par mot-clé

artistes de Dieu; Connaissance connaissances révélées connaissances scientifiques Corps Elie Fraternité Toraïque des Artisans de Paix; Fraternité Eucharistique des Artisans de Paix; Fraternité Islamique des Artisans de Paix; Jérusalem; Al Qaouzah (Sud Liban); Istanbul; Institut itinérant des Artisans de Paix; sanctification; voie; artisans de paix Moïse paradigme des Artisans de Paix Prophétie Sagesse sciences Sinaï Souffle Toucher de l'Esprit Transfiguration épistémologie des Artisans de Paix

Recherche par thème


Recherche par lieu


Recherche par date

Login

Lost your password?