Comité d'honneur des Artisans de Paix

 

Bernard Panafieu

Cardinal Bernard PANAFIEU

Archevêque émérite de Marseille, sa devise est Parare viam Domini (Préparer le chemin du Seigneur). Président d’Honneur d’Artisans de Paix depuis sa création en 1994.

René Samuel Sirat

Monsieur le Grand Rabbin René Samuel SIRAT

Président du l’Académie Hillel, Membre du Consistoire Central de France. Président d’Honneur d’Artisans de Paix depuis sa création en 1994.


Dalil Boubakeur

Docteur Dalil BOUBAKEUR

Président de la Société des Habous des Lieux Saints de l’Islam, Recteur de l’Institut Musulman de la Grande Mosquée de Paris, Membre du Conseil Supérieur Islamique d’Egypte. Président d’Honneur d’Artisans de Paix depuis sa création en 1994.


Edmond Lisle

Professeur Edmond LISLE

Directeur émérite au CNRS, Professeur émérite de l’Université, Docteur honoris causa de l’Université de Bristol, Président de la Fraternité d’Abraham depuis 2009. Membre Fondateur d’Artisans de Paix en 1994, Président jusqu’en 2009, Président honoraire depuis.


Emile MOATTI

Ancien élève de l’école Polytechnique, Chevalier de l’Ordre de la Légion d’Honneur (France, 2004), Délégué général de la Fraternité d’Abraham à Jérusalem. Membre fondateur d’Artisans de Paix en 1994.


Faouzi Skali

Cheikh Faouzi SKALI

Docteur en anthropologie, ethnologie et sciences des religions, Fidèle de la voie soufie Qadiriya Boutchichiya, Fondateur du Festival des Musiques Sacrées de Fez. Membre fondateur d’Artisans de Paix en 1994.


Paula KASPARIAN

Docteur ès Sciences Economiques (Epistémologie et histoire de la pensée), Docteur ès Lettres (Philosophie), membre d’Artisans de Paix depuis sa création en 1994, assure la direction des cycles Artisans de Paix depuis qu’ils existent (1997), au fil desquels a été posée la pierre angulaire de l’Institut Spirituel Itinérant Artisans de Paix, notamment en 1998.
Vice-Présidente chrétienne d’Artisans de Paix en interlocution étroite avec les autres Vice-Présidents, de 1998 à 2009.
Présidente depuis 2009. Présidente du séminaire AIDOP « Spiritualité de l’Interreligieux pour la Paix » et Chargée de mission auprès du prog. 4 d’AIDOP « Pardon, réconciliation, justice » depuis 2012.


Raphaël Draï

Professeur Raphaël DRAÏ (1942-2015)

Il fut professeur agrégé de Sciences Politiques, Membre de l’Ecole Doctorale de Recherches en Psychanalyse (Paris VII) et directeur de l’Institut Biblique Hébraïque de Paris. C’est de son cri du cœur qu’est né en 1998 le paradigme d’Artisans de Paix : “Comme Moïse, Jésus et Elie s’entretiennent dans les récits évangéliques de la Transfiguration, Juifs, Chrétiens et Musulmans sont invités à s’entretenir, et ceci est un changement de paradigme du rapport entre religions” dit-il après avoir entendu Michel de Goedt, carme, parler des Récits évangéliques de la Transfiguration, à Mazille.
Vice-Président juif d’Artisans de Paix de 1998 à 2003, période où a été posée la pierre angulaire de la pensée Artisans de Paix.


Ghaleb BENCHEIKH EL HOCINE

Docteur ès Sciences et physicien, fils du regretté Cheikh Abbas qui fut Recteur de la Grande Mosquée de Paris de 1982 à 1989, il a suivi une formation philosophique et théologique, de pair avec sa formation scientifique. Président de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix (France), administrateur de Démocratie et Spiritualité, présentateur de l’émission télévisée sur l’Islam à France 2, membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la décennie de la culture de non-violence et de paix, Président de l’Association C3D (Citoyenneté, Devoirs, Droits, Dignité). Membre fondateur d’Artisans de Paix en 1994. Vice-Président musulman depuis 1998.


Professeur Jean-Paul DURAND op

Professeur honoraire à la Faculté de Droit canonique de l’Institut Catholique de Paris, Doyen honoraire, Lauréat de l’Institut de France, Fondateur d’AIDOP (Agence Internationale Diplomatie et Opinion Publique), membre du Pôle de recherche de l’Institut catholique de Paris «Ethique, morale, institution». Ancien directeur de la Revue d’éthique et de théologie morale (RETM), il est éditeur au Cerf. Doctor honoris causa de la Faculté orthodoxe roumaine de théologie de Cluj-Napoca pour ses études des rapports entre religions & Etats, spécialement sur la notion d’«Eglise nationale». Partenaire d’Artisans de Paix depuis 2012. www.jeanjacques-boildieu.fr/JPD


Maître Théo KLEIN

Avocat international engagé pour la paix, Président d’honneur du CRIF, Président du Musée d’Art et d’histoire du Judaïsme. Partenaire d’Artisans de Paix depuis sa création en 1994.


Professeur Mohammed NOKKARI

Juge et Professeur de droit à Beyrouth, à Dubaï et à Strasbourg. Ancien Directeur Général de Dar El Fatwa, principal organisme de la Direction des Affaires Religieuses Sunnites au Liban. Partenariat à engager à l’occasion du voyage Artisans de Paix en 2016.


Professeur Gérard DONNADIEU

Docteur en physique, sociologie, théologie, Systémicien, Professeur de sciences religieuses au Collège des Bernardins et aux Facultés Jésuites (Paris), Vice-président de l’Association Française de Sciences des Systèmes (AFSCET), Président d’Honneur de l’Association des Amis de Pierre Teilhard de Chardin. Penseur de la pensée systémique sur laquelle se fonde la pensée Artisans de Paix avec Paula Kasparian, depuis son commencement : inaugurée par Jean Piaget avec la création de l’Epistémologie génétique, cette pensée est à l’œuvre dans la conception des cycles Artisans de Paix depuis 1997. Ce qui rend possible cette pensée en spirale combinant la diversité et l’unité, c’est le ressourcement des sujets dans une parole sans bruit de mots qui est au cœur de l’expérience spirituelle d’Artisans de Paix. Celle-ci se reconnaît dans les signifiants de la Révélation Sinaïtique interprétée diversement dans l’altérité des traditions de l’humanité.


Robert Munnich

Général Robert MUNNICH (1916-2011)

Polytechnicien, Ingénieur de l’aéronautique et de l’espace, Président d’honneur de la Synagogue Chasselou-Laubat. Vice-Président d’Artisans de Paix de 2003 à 2009, Président honoraire depuis.


Professeur Mahmoud AZAB (1947-2014)

Chercheur et auteur connu pour son sérieux en matière de dialogue entre les cultures et les religions, il fut Professeur de langues sémitiques (hébreu, arabe) à l’Université Al Azhar au Caire en Egypte, Professeur coopérant dans diverses Universités africaines, notamment au Tchad et au Niger, Professeur titulaire d’islamologie à l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales (INALCO), Conseiller chargé du dialogue interreligieux auprès du Grand Immam Ahmed Al Tayyeb d’Al Azhar, Directeur du Centre de Dialogue de l’Université Al-Azhar. Il intervint souvent pour les Artisans de Paix, notamment à l’époque où s’est mis en place le signe de reconnaissance des Artisans de Paix avec le paradigme de la Transfiguration.

Comité d'honneur des Artisans de Paix
Claire Lisle (1927-1989)


Charte des Artisans de Paix

Bulletin d’adhésion à l’association des Artisans de Paix

Paix du monde, une voie proposée par les Artisans de Paix

Hymne des Artisans de Paix, chanté et enregistré par Jean David accompagné de son luth (version texte)





Lettres trimestrielles


unesco2016
Lettre 69 - 11/9/2016
Bonne rentrée à tous ! Forts de l’espérance que nous donne la béatitude promise aux Artisans de Paix… En ce 11 septembre 2016, nous nous recueillons en pensant à la suite des attentats qui ont eu lieu de par le monde, depuis la tragédie du 11 septembre 2001 à New-York.

Archives : voir toutes les lettres


Communiqués


27/11/2016

L’Avent : temps d’attente, de préparation, de conversion

Quand nous parlons de conversion, nous pensons spontanément à des choses que nous devons faire pour nous approcher de Dieu. Les pénitents de Jean le Baptiste lui demandaient : « Que devons-nous faire ? » Et il leur indiquait bien concrètement ce qu’ils avaient à faire pour éviter la colère de Dieu et le châtiment. (Lc 3, 10-14)

En sortant des eaux du Jourdain, Jésus, lui aussi, se met à appeler à la conversion, mais c’est un appel différent et tout nouveau : “ Convertissez-vous, car le Royaume de Dieu s’est approché ”. (Mc 1, 14) Quelle heureuse surprise ! La grâce, l’amitié de Dieu, le pardon sont là offerts, il ne faut pas les obtenir, il faut les accueillir. Jean le Baptiste faisait encore de la repentance une condition à la venue de Dieu. Jésus apporte un pardon libéralement offert, une amnistie universelle. Dans son Royaume, le passé ne compte plus, et désormais il n’y a plus qu’un seul péché impardonnable : celui de ne pas accepter et accueillir le pardon offert par pure grâce. L’ordre ancien est totalement renversé au point que les derniers sont maintenant premiers et les premiers, derniers. Heureux le pécheur qui accueille le pardon, mais malheureux le juste qui le refuse parce qu’il n’en a pas besoin. Le règne du jugement cède la place au règne de la miséricorde. Le Temple ne sera plus dorénavant le lieu de l’expiation et des sacrifices, mais la maison du Père où ses enfants vivent et chantent sa miséricorde. Le régime de la peur recule devant la stratégie de l’amour.

L’Évangile opère une révolution totale et définitive de la vision de Dieu et de l’homme et de leurs rapports, révolution analogue à celle de Copernic qui ne fit plus tourner le soleil autour de la terre, mais la terre autour du soleil. Depuis les temps anciens, la religion était vécue comme l’effort de l’homme pour s’approcher de Dieu. Dans le Royaume qu’annonce et inaugure Jésus, c’est Dieu qui s’approche de l’homme, gratuitement, sans conditions et sans limites. La conversion de Jean partait d’en bas (l’eau), la conversion au Royaume vient d’en haut (l’Esprit Saint et le feu). (Mc 3; Lc 3, 16)

Dieu vient et nous prévient, non pas avec un jugement et un châtiment, mais avec une grâce toute nouvelle. Toute la nouveauté de la Bonne Nouvelle est là. L’attitude fondamentale pour entrer dans le Royaume de Dieu n’est donc pas une disposition à agir, mais à accueillir, non pas à faire, mais à se laisser faire. Notre croissance spirituelle ne se déroule pas au gré de nos efforts, mais « au gré de la grâce de Dieu ».

Cette attitude nouvelle, nous la trouvons, à l’aube même du salut nouveau, dans la Vierge Marie qui accueille la grâce et la rend. Elle ne dit pas : « Je ferai ta volonté, mais qu’il me soit fait selon ta parole. » Et son deuxième mot est le chant nouveau du Royaume, le Magnificat. Nous retrouvons cette attitude également chez les grands maitres spirituels et en particulier dans la spiritualité d’Ignace de Loyola. Nous savons la place centrale qu’y tient l’examen. Mais ce n’est pas un examen de conscience où je m’interroge sur ce que j’ai fait ou pas fait, mais une prière où je me place devant le Seigneur avec la question : Que veux-tu faire en moi, pour moi et par moi en ce moment ?

Voilà une bonne question pour ce temps de l’Avent et pour toute la vie. Car toute notre vie est appelée à être un Avent. Demandons-nous alors comment nous pouvons découvrir concrètement dans notre vie ce que le Seigneur veut y faire et est en train d’y faire ?

La réponse se trouve de deux façons: en creux dans notre cœur et en plein dans la Parole de Dieu. Quelques exemples aideront à clarifier ce que j’entends dire par là.

Je cherche Dieu sans le trouver et j’en souffre. Je multiplie les efforts de prière et de lecture, et les bonnes actions, mais en vain. Je me sens de plus en plus loin de Dieu et creusé par ce désir irréalisable. Or, c’est précisément dans cette impuissance que le Seigneur m’attend pour changer mon regard et me faire comprendre que c’est lui qui me cherche, passionnément, amoureusement. Mon impuissance même et ma faiblesse deviennent paradoxalement une invitation et une occasion de convertir mon regard et de me laisser trouver par Dieu.

Paul disait : « Lorsque je suis faible, c’est alors que je suis fort. » (2 Co 12, 10) Mon cœur est alors prêt à recevoir la Parole de Dieu qui peut réaliser en moi ce qui est impossible à l’homme. En relisant ou en écoutant des paroles trop bien connues, j’y trouverai un gout nouveau, une force et une lumière nouvelles, et une joie proprement évangélique. J’entendrai Dieu, dans le jardin des origines, appeler Adam qui se cachait (Gn 3, 9) et je me sentirai invité à sortir de mes propres retranchements.

Je verrai l’ange saluer Marie et, avec elle, j’apprendrai à répondre : « Voici ta servante, que tout se passe pour moi comme tu l’as dit ». (Lc 1, 3a) Ma misère et mes errements feront de moi une brebis perdue et tourneront mon regard vers le bon berger qui bat les buissons pour la chercher. (Lc 15, 3-7) Quand j’accueille la Parole de Dieu en centrant mon regard sur le Dieu-qui-vient, elle devient pour moi lumière, force et joie.

Un autre exemple. Je voudrais aimer, mais je vais d’échec en échec et je finirais par me décourager et même par me détester. C’est alors que je dois lever le regard et tendre l’oreille pour entendre les accents de l’amour de Dieu et m’en imprégner par la foi.
« Que tu es belle ma compagne, que tu es belle ! Tes yeux sont des colombes ! » (Ct 1, 15) « Avec une amitié sans fin je te manifeste ma tendresse » (Es 54, 8). « Voyez de quel grand amour le Père nous a fait don, que nous soyons appelés enfants de Dieu et nous le sommes ! » (1 Jn 3, 1)

En somme, pour découvrir la conversion évangélique à laquelle le Seigneur m’invite en cet Avent, je dois essayer de reconnaitre quelle est, en ce moment, la faille, la blessure par laquelle le Seigneur veut faire couler en moi sa grâce de régénération : un pardon impossible à donner ou à recevoir ? Un échec que je n’arrive pas à accepter et à intégrer ? Une peur qui me paralyse ? Un sentiment de culpabilité qui m’écrase ? Ma difficulté à prier, et même à croire ? Et puis lever le regard pour découvrir que Dieu désire plus que moi ce dont j’ai besoin et qu’il espère que je me laisserai enfin trouver, aimer, pardonner, guérir, transfigurer, ressusciter.

Pour conclure, je voudrais vous offrir comme pique-nique pour la route de l’Avent trois petites règles pratiques pour vivre en enfant du Père à l’exemple de Marie : Devant les évènements de ma vie personnelle et dans le monde autour de moi, me rappeler toujours que Dieu est Père et que “ tout est grâce ” pour qui aime Dieu.

Devant les exigences de ma vie personnelle, communautaire et ministérielle, ne pas me demander d’abord “ Que dois-je faire ? ”, mais “ Que veut faire le Seigneur en moi, par moi et à travers moi pour les autres ? ” Devant mes faiblesses et manquements, ne pas me décourager, mais en profiter pour approfondir mon sens de l’humilité devant la grâce et m’abandonner à sa miséricorde.

Herman Bastijns Missionnaire d’Afrique (Père Blanc)

Vincent Van Gogh : “Nuit étoilée”

Vincent Van Gogh : “Nuit étoilée”



Archives : voir tous les communiqués


Notre logo


Le Labyrinthe de Chartres

Le Labyrinthe de la Cathédrale de Chartres, symbole du Pélerinage Intérieur des Artisans de Paix
Si nous explorons le Labyrinthe, nous éprouvons qu’il y a un seul chemin, avec des personnes devant et derrière nous : ce qui exclue le relativisme des religions au profit d’une mise en relation entre personnes enracinées diversement.




En savoir plus


Jérusalem

Jérusalem, Mère des Peuples (Isaïe)
La Paix viendra de Jérusalem pour le monde ou ne sera pas. Ville trois fois sainte, Jérusalem est victime de l’appropriation des lieux religieux. Le partage de ces lieux passe par la célébration d’une alliance entre les peuples de la terre que les Artisans de Paix ont symboliquement scellée à Jérusalem du 11 au 18 novembre 2012.



Mercator

Découvrir les Peuples de la Terre
De la Jérusalem céleste rencontrée dans la ville de Jérusalem plus que nulle part ailleurs, partent des fleuves irriguant la terre entière. Ainsi, la Jérusalem céleste où « Je suis » en vérité (là où « Je est un autre »), peut être contemplée en tous les points du globe.



Demeurer à la Racine du Souffle

Retraites interreligieuses
Prier à la façon des Artisans de Paix, c’est reconduire son souffle à la source, remonter de la manifestation jusqu’au point de naissance du souffle où jaillit la conscience, là où se fonde l’agir moral dans l’axe de soi-même, affirmant notre liberté sur le biologique et le psychique.



Retraite interreligieuse - 2 décembre 2011 - Centre Spirituel des Freres Carmes d’Avon

Monastère invisible
Plus les Artisans de Paix font l’expérience de leur Unité, plus ils font celle de leur Altérité, chacun participant distinctement de la Vie d’autrui, dans le mystère des Fraternités qui leur sont données : la Toraïque, l’Eucharistique, l’Islamique, la Boudhique… Ils goûtent l’Unité Plurale des Artisans de Paix, à l’écoute du Souffle qui les crée diversement.



Rencontre interreligieuse de Prières - 27 mai 2009

Réunions de prières pour la Paix
Un rendez-vous avec l’origine et la finalité aspirées de nos vies, du cosmos et avec les frères qui nous sont donnés. D’un cœur guéri et en paix naît l’humilité. De l’humilité naît une volonté d’écoute de l’autre. D’une volonté d’écoute de l’autre naît une compréhension mutuelle. De celle-ci naît un monde en paix.



La Parole de Vie

Réunions interscripturaires
Poser les bases d’une nouvelle manière de pratiquer le dialogue, en revenant au sens étymologique du terme : dia-logos, aller ensemble à travers le logos, vers la Parole sans bruit de mots, plus intérieure à soi-même que soi-même, plus extérieure que toute extériorité, source de toutes fécondité et croissance.



Séminaire spécialisé de recherche et formation AIDOP / Artisans de Paix
Séminaire spécialisé de recherche et formation, pluri-annuel, sur le thème Spiritualité de l’Interreligieux pour la Paix : comment en rendre compte ?



Association Koulal - Argenteuil

Rencontres dans les Cités
Notre première rencontre dans une cité eut lieu sur la dalle historique d’Argenteuil… Nous sommes invités à visiter aussi les grandes cités, voire les cités ancestrales nous éveillant à la spiritualité par l’art… Nous sommes invités encore à rencontrer des jeunes dans les écoles…



Cathédrale de Chartres, "Notre Dame de Sous Terre", célébration oecuménique (catholique - orthodoxe) Artisans de Paix le 3 mai 2013

Patrimoines en marche
Dans l’esprit d’une laïcité positive visant l’appropriation du patrimoine culturel de l’humanité par les élèves de nos écoles et les habitants de nos Régions, les Artisans de Paix sont appelés à aider chacun(e) à raviver sa propre mémoire, en même temps qu’ils approfondissent la leur.






Recherche par mot-clé

artistes de Dieu; Connaissance connaissances révélées connaissances scientifiques Corps Elie Fraternité Toraïque des Artisans de Paix; Fraternité Eucharistique des Artisans de Paix; Fraternité Islamique des Artisans de Paix; Jérusalem; Al Qaouzah (Sud Liban); Istanbul; Institut itinérant des Artisans de Paix; sanctification; voie; artisans de paix Moïse paradigme des Artisans de Paix Prophétie Sagesse sciences Sinaï Souffle Toucher de l'Esprit Transfiguration épistémologie des Artisans de Paix

Recherche par thème


Recherche par lieu


Recherche par date

Login

Lost your password?